JULES WRITES • La dernière question.

6 juin 2016




LA DERNIÈRE QUESTION.  
La vie n’équivaut à rien sans l’avenir. La vie n’est que poussière si le lendemain n’est que Ténèbres. J’avance vers l’inconnu, voyage effrayant et étouffant. Je n’ai jamais vécu de moments heureux bercés d’une douce musique et d’un rayon de soleil éblouissant. Je ne connais que l’obscurité. J’essaye de feindre des sourires mais tout ceci n’est qu’illusion. Le bonheur est un concept qui m’échappe et qui ne sera jamais à ma portée. J’attends et le temps passe, défile sans me prêter la moindre attention. Je sens un poids de plus en plus lourd sur mes épaules. J’aimerais tellement me débarrasser de ce poids, de ce sentiment qui me pèse depuis maintenant bien trop longtemps. J’observe les gens heureux, j’essaye de voir la beauté du monde, j’essaye de comprendre pourquoi eux et pas moi. La vie est un cadeau précieux que je n’arrive pas à apprécier. J’aimerais m’en débarrasser. Dormir pour l’éternité, arrêter de sentir ce mal me ronger chaque minute passée. Faire disparaître la douleur et la rendre irréelle. L’avenir m’échappe et l’envie de me raccrocher au passé disparaît peu à peu. J’essaye de survivre mais peut-on survivre quand on n’a jamais vécu ? Commence alors le questionnement : pourquoi être en vie quand cette dernière n’a aucune saveur et nous donne plus l’impression d’être un enfer sur terre. On comprend alors vite que cet enfer sur terre est notre propre création, que nous nous l’infligeons sans aucune raison. Ou peut-être nous donnons nous une raison de dépérir, d’avoir ainsi une excuse pour pouvoir disparaître à tout jamais. Plonger dans un abysse profond, mettre un point final à notre existence. Échapper aux Ténèbres, ce combat perpétuel qui chaque jour nous épuise. Je suis née sans destinée. La vie est mon fardeau, mon imagination mon meurtrier, et moi, je suis mon propre sauveur, je serais la personne qui mettra fin à mon propre calvaire. On ne peut échapper aux Ténèbres car elles finissent toujours par nous rattraper. Mettre fin à des années de mensonges sera ma délivrance. Mon cadeau d’adieu…





6 commentaires

  1. Comme toujours un très joli texte ma belle :)
    Je dois t'avouer que je suis un peu perdue entre le passé et le futur, je l'ai toujours été mais quoi qu'il arrive il ne faut jamais renoncer ou se laisser abattre. Le bonheur prend son temps ce salaud mais quand il vient ça vaut vraiment le coup ! des bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ma belle ♥♥
      C'est un combat que je mène chaque jour même si le texte a été écrit l'année dernière et je suis tout de même plus positive sur la vie à présent :) Haha, je l'attends sagement alors ;)

      Bises ma chérie ♥

      Supprimer
  2. Ton écriture <3
    Lire ça me fait mal au coeur mais Amandine à raison, il ne faut jamais renoncé. Il parait que le bonheur ne tient qu'à nous. Il suffit parfois de s'ouvrir au monde et voir les petites choses positives du quotidien. J'espère que tu pourras retrouver largement ton sourire :)
    Des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohhh, merci beaucoup ma belle <3
      Effectivement, nous sommes le seul maître de notre bonheur, j'ai juste tendance à l'oublier parfois... Merci pour tes encouragements, ça me fait plaisir <3

      Bises ma belle <3

      Supprimer
  3. Ton texte m'a beaucoup touchée. Je m'y suis beaucoup retrouvé, ça m'a rappeler une période de ma vie pas simple. Mais crois moi ma belle, il ne faut pas renoncer. Il faut toujours continuer, d'y croire et de se battre. Bien que ce soit difficile et vraiment pas évident. Mais comme l'a dit Amandine, le bonheur met du temps à arriver, mais une fois qu'on là touché, qu'on s'est ouvert et qu'on s'est dit qu'on mériter d'être heureux (parce que oui tu le mérites), crois moi ce sera magique. Y'aura toujours des moments difficiles c'es sûr mais tu peux arriver à les surpasser.
    Bref j'arrête mon roman :)!

    Bisouuus ma belle ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohhh ♥ C'est rassurant de savoir qu'on est plusieurs à avoir eu ce genre d'état d'esprit. Pour être difficile, c'est difficile :/ Mais je sais qu'il ne faut pas que je baisse les bras et que je suis le seul maître de mon bonheur, après, je ne dit pas que je suis malheureuse mais pour moi, la clé du bonheur, c'est l'amour et je suis plutôt malchanceuse de ce coté là :/ En tout cas, merci pour ces mots d'encouragement ma chérie, ça me fait plaisir ♥

      Bises ma belle ♥

      Supprimer

© Le Rewind Club. Design by Fearne.