Court-métrage, la naissance du scénario.

2 févr. 2017

write, writing







Alors que je traversais une légère panne d'inspiration concernant le blog, Amandine m'a suggéré l'idée de vous parler de mon futur court-métrage. Cette catégorie Ça tourne! sera découpée en trois articles. Le deuxième article sera surement sur le déroulement du tournage et le troisième article sur tout ce qui concerne la post-production (le poème en voix-off, la musique et bien sûr, le montage).


Pour cette dernière année de fac, j'avais décidé de prendre en option un cours d'audiovisuel qui consistait à écrire un synopsis et un scénario durant le premier semestre et de tourner le court-métrage durant le deuxième. Quand j'ai commencé le cours, je pensais qu'il n'y aurait pas de contrainte et qu'on aurait carte blanche. Mais notre professeur nous a alors dit que les années précédentes, les court-métrages des étudiants manquaient de quelque chose et elle a donc eu l'idée qu'on ferait quelque chose de différent cette année en adaptant un poème. Le film serait donc complètement muet à part pour le poème qui y serait récité en voix-off et ensuite ajouter en post-prod. Au début, j'étais un peu déçue, ayant peur que cela soit une énorme contrainte mais en fait, c'était vraiment une bonne idée. Premièrement, ça permet de faire un film plutôt expérimentale et artistique mais aussi une grande facilité concernant le choix des acteurs qui n'auraient donc pas à savoir parler anglais.

Nous sommes trois groupe de quatre dans ce cours. La prof avait sélectionné quelques poèmes que nous avions dû étudier pour ensuite faire un tirage au sort pour qu'il ne reste plus que trois poèmes et les trois poèmes choisis furent Her Kind d'Anne Sexton, Narcissus and Echo de Fred Chappell et Lonely Hearts de Wendy Cope. J'aimais beaucoup les trois poèmes et mes amies aimait moins Narcissus et Echo. La prof nous a d'abord demandé individuellement quel poème on préférait. On a donc eu Lonely Hearts. Lors de l'étude des poèmes, j'avais tout de suite eu l'idée d'un thriller pour Lonely Hearts où on suivrait alors un serial-killer cherchant ses victimes via des petites annonces ou via un site de rencontre. L'idée a plu à mes amies, on a donc choisi cette voie-là pour l'histoire. 

Commença alors un long travail d'écriture. Je dirais qu'on a surtout eu des difficulté pour trouver la fin, la prof n'étant pas satisfaite du premier jet. Elle voulait alors que notre personnage principal, le serial killer donc, se suicide à la fin du film. J'étais absolument contre cette idée. Elle voulait une fin surprenante et pourtant, je trouve que ce genre de fin ne sort pas vraiment de l'ordinaire, le tueur se sent coupable et se tue, c'est "fade" quand même. Du coup, on a écrit une fin comme-ça, à contre cœur. Au final, la prof nous a ensuite suggéré l'idée qu'on devrait ajouter un autre personnage principal, pour rajouter un peu de contenu dans le film. Nous avons donc inclus le personnage d'Ashley, une étudiante qui s’inscrit sur un site de rencontre pour le fun. C'est en ajoutant Ashley à l'histoire qu'on est allé contre l'idée de la prof et qu'on a rechangé la fin, une fin qui nous convenait vraiment et qui a finalement plu à notre professeur. Je n'en dis pas plus pour ne pas vous spoiler.

On a ensuite encore bien galéré quand on a dû écrire le scénario. En effet, un scénario est principalement composé des actions et des dialogues et quand on n'a pas de dialogue, on pourrait croire que c'est facile mais c'est tout de même assez compliqué car on n'avait pas de modèle précis. Mais on a fini par s'en sortir et notre précieux scénario était né.

Je partage avec vous le pitch de notre court-métrage Lonely Hearts:
Emile est un photographe qui vient de vivre une rupture douloureuse avec sa fiancée, qui est en manque d’inspiration et qui finit par emprunter un chemin qui le mènera vers les confins les plus sombres de son esprit tandis qu'en parallèle, on suivra Ashley, jeune étudiante indépendante et déterminée qui fréquente un site de rencontre pour pimenter son existence.  
Je suis vraiment fière de l'histoire que nous avons créé et qu'elle fasse sens, car à la base, le poème Lonely Hearts est un poème qui parle de personnes qui ont des difficultés à trouver l'amour. Pas de serial killer en vue donc, pourtant, on a découvert qu'ils existent ce qu'on appelle des lonely hearts killers, une catégorie de tueurs qui trouvent leurs victimes via des petites annonces. On s'est d'ailleurs inspiré d'un lonely hearts killer pour le personnage d'Emile, en la personne d'Harvey Glatman, un tueur qui se faisait passer pour un photographe professionnel pour attirer ses victimes en leur promettant une carrière de mannequin.

A l'heure où je publie cet article, les auditions se tiennent demain, du coup vendredi 3 février, et neuf personnes, cinq hommes et quatre femmes nous ont déjà contacté pour incarner les deux personnages principaux. J'ai adoré être en contact avec eux, répondre à leurs questions et les renseigner. Franchement, avec les filles, on avait peur que personne ne participe au casting mais nous voilà rassurées. La suite au prochain épisode !




6 commentaires

  1. Personnellement j'ai tout de suite accroché à l'idée de ta prof. Je trouve que les films muets ou en voix off lorsqu'il s'agit de court métrage ont vraiment un impact plus important. Un long métrage je dirai non. Mais ici le but est de captiver le public en peu de temps et si la mise en scène est haletante, il n'y a pas besoin d'élaborer les dialogues.

    Puis j'adore l'idée de scénario que tu as eu. Je pense que ça rendra parfaitement avec l'esprit film muet, voix off, poème. La fin est toujours la plus difficile à écrire je pense c'est ce qui fait que les spectateurs vont se souvenir de votre court métrage ou non :D

    Aaaah j'ai tellement hâte de lire le second articles, et le troisième, et surtout de voir le court métrage!
    Une fois réalisé vous devriez le présenter à un festival :) ne le laissez pas tomber dans l'oubli!

    Bon courage ma belle <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça et ça rendra le court-métrage plus marquant je pense!

      Je suis très contente que ça te plaise, après j'espère que ça rendra bien en film hein ;) Ahh j'ai un problème avec les fins, j'ai jamais terminé les quelques ébauches de romans que j'ai pu commencer à écrire :/

      Ton enthousiasme fait plaisir et oui, si le rendu final est cool, je pense qu'on le présentera à un concours/festival ;)

      Merci ma chérie <3

      Supprimer
  2. I CAN'T WAIIIIIIT ! Je veux voir vite vite vite vite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faudra quand même être un peu patiente hein ;)

      Bises <3

      Supprimer
  3. J'ai ENFIN un peu de temps pour venir poser mon petit commentaire, j'adore l'idée du court métrage muet avec seulement une voix off, je trouve que c'est plus percutant :)!
    Pour ce qui est de l'idée du serial killer, je trouve ça supra méga cool!! J'ai juste hâte de voir les prochains articles et surtout de voir le fameux court métrage :D!!!!

    Bisouuuuus ma belle ♥.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, je suis contente que le projet te plaise, ça fait plasir :D Le prochain article sera probablement publié fin mars je pense, à la fin du tournage ;)

      Bises ma chérie ♥

      Supprimer

© Le Rewind Club. Design by Fearne.