The Future of Us de Jay Asher et Carolyn Mackler.

24 oct. 2017


The Future of Us de Jay Asher et Carolyn Mackler.

Alors que j'étais en pleine lecture dans Bazaar, un roman de Stephen King, j'ai senti que j'avais besoin de me plonger dans une lecture plus légère et de m'éloigner de cette énorme brique de plus de 800 pages. Attendant une commande de romans, j'ai décidé de me relire un des premiers romans YA que j'ai lu en VO: The Future of Us de Jay Ascher et Carolyn Mackler et d'ensuite de vous proposer mon avis sur ce roman.  Voici ce que dit la quatrième de couverture de l’édition française:


1996. Pour ses 15 ans, Emma vient d'avoir son premier ordinateur. Avec Josh, son meilleur ami, elle découvre le web. Facebook n'existe pas encore, mais un drôle de bug les connecte sur le futur, sur ce que seront leurs profils, quinze ans plus tard. Une fenêtre sur leur vie à venir : travail, amis, amours, familles. Le problème, c'est que le profil d'Emma ne lui va pas. Pas du tout.

L'idée de base est intéressante: avoir accès à son avenir depuis l'internet de 1996 et surtout à travers Facebook avant son invention. Dommage que l'intrigue repose seulement sur de la romance. Cependant, si on creuse un peu plus en profondeur, l'intrigue nous montre également qu'il ne faut pas se laisser guider et absorber par les réseaux sociaux et qu'il faut savoir vivre indépendamment de ça et profiter du moment présent. Bref, je trouve tout de même que le roman n'est pas abouti car avec une idée comme celle-ci, on aurait pu avoir bien plus que cette histoire-là.  Je pense que les auteurs ne vont pas assez loin dans l'idée et reste à la surface des nombreuses probabilités que peut engendrer ce genre de pouvoir.

Le roman perd beaucoup à cause d'un de ses personnages principaux, Emma, qui est tout bonnement antipathique. Tout ce qui importe à Emma, c'est d'avoir un beau garçon à ses bras et quand elle lit ses statuts sur Facebook et remarque qu'elle n'est pas heureuse dans le futur, selon elle, c'est forcément à cause de l'homme avec qui elle est mariée. Jamais Emma ne se remet en question et la fin m'a donné l'impression que les auteurs avaient remarqué leur erreur trop tard et avaient essayé de rattraper les dégâts en essayant de rendre Emma plus sympathique, mais ça laisse un gout assez amer. Josh est le personnage qui rattrape un peu tout. Il est le plus sensée des deux et il est le premier à dire qu'il ne faut pas trop en savoir sur son avenir et ne pas le modifier car un détail par-ci par-là est dérangeant - Doc Brown vous le dirait aussi, il n'est jamais bon d'en savoir trop sur son avenir. Josh est un personnage attendrissant, ce qui manque beaucoup au personnage d'Emma.

Il y a tout de même des petits passages qui font sourire en ce qui concerne l'actualité et la culture de ces dernières années car on en sait forcément plus que les personnages vu que l'intrigue se passe en 1996. De plus, j'ai bien connu AOL et ça m'a alors fait rappeler quelques souvenirs d'enfance où je devais surveiller le temps que je passais sur Internet pour ne pas dépasser les 25h par mois qu'on avait et le fait qu'on ne pouvait pas téléphoner quand on utilisait Internet.

Je ne sais pas comment se passe l'écriture d'un roman à quatre mains mais en tout cas, la lecture est fluide et fait penser que seul un auteur est derrière ce roman. Le roman est donc en parfait équilibre, aucun passage n'est supérieur qualitativement à un autre.

Je trouve que la fin arrive comme un cheveu sur la soupe. Il n'y a pas vraiment de dénouement et les derniers pages sont plus que prévisibles et en fin de compte, on se doute de tout dès le début du roman. Bref, c'est une lecture très linéaire. Le livre se lit très rapidement et même si l'histoire et le personnage d'Emma aurait pu être mieux exploités, ça reste un roman plutôt divertissant mais on trouve beaucoup mieux et élaboré ailleurs.

Le livre a été traduit en français sous le titre Profil et publié aux éditions Bayard Jeunesse mais ne semble plus être en production, donc à moins de le trouver en médiathèque ou en occasion, il semble impossible de se le procurer en VF.



6 commentaires

  1. Ce livre a l'air d'être une petite lecture sympa. Je regarderai si je le trouve à la médiathèque :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça reste une lecture sympathique mais on trouve beaucoup mieux ailleurs ;)

      Bises ma belle :)

      Supprimer
  2. Dommage, le résumé est assez tentant et alléchant mais je passerais certainement mon tour vu ton avis. Je suis aussi sur un Stephen King en ce moment, "La tour sombre", il m'a donné bien envie après avoir vu le film :). xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être à réserver pour un lecteur plus jeune je pense et qui n'est vraiment pas exigeant x) ! Je connais mais je ne l'ai pas lu, j'espère lire ton avis sur ton blog ;)

      Bises <3

      Supprimer
  3. C'est marrant j'ai commencé à lire la 4è de couverture et je me suis intéressant! Puis j'ai lu les premières phrases de ton article et quand tu as dit "Dommage que l'intrigue repose seulement sur de la romance" j'ai fait un ooooh de soupirement. J'aime les romances (quand elles sont bien faites) mais à un certain moment je sature un peu. Chaque livre, chaque film, chaque série il y a toujours de la romance et des fois ça plombe le tout. Je pense à Bones par exemple : pourquoi les coéquipiers doivent tomber amoureux? alors que dans Criminal Minds, personne ne couche avec personne. Ils sont mariés ou en couple mais c'est tellement dans le background ça fait du bien. Quand j'ai regardé King Arthur j'étais d'ailleurs choquée: un film "violent" sur le Roi Arthur et pas de scène de cul à proprement parler (bon il vit dans un brothel donc on voit un peu de nu mais ce n'est pas dans notre visage haha) soit c'était mon petit roman sur le sujet!

    Concernant les personnages, je me dis que les auteurs ont peut-être fait ça exprès rendre un personnage très attachant et un autre beaucoup moins. C'est une étrange technique par contre. Généralement les deux héros sont mis en avant et les gens sont divisés entre les deux mais là à te lire, je pense que le choix est vite fait!

    AOL je ne connaissais pas ça haha je pense pas qu'on devait faire attention à son temps en Belgique ou alors mes parents s'en foutaient? Mais là j'ai un doute.

    Du coup entre ta première lecture du roman et ta seconde, qu'est-ce qui a changé? Tu penses que ça t'avait plus plu la première fois? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est clair, toujours trop de romance dans les YA et en plus ici, c'est pas vraiment super bien exécuté quoi :/ Mais tu comprends, les histoires d'amour, ça fait vendre x) Imagine s'ils avaient fini par mettre J.J. et Reid ensemble, mon dieu HAHA !

      Ils ont surtout bien foiré leur coup à faire ça. C'est clair, le choix est vite fait !

      La chance alors haha! Mais c'était vraiment horrible, et en plus, au tout début qu'on l'avait, je crois que c'était seulement 10h par mois x) Ça serait impossible à l'heure d'aujourd'hui... Bref, ça doit faire au moins 12 ans que je suis accro à Internet (et j'assume) x)

      J'étais carrément moins exigeante, j'ai dû le lire quand j'avais 16 ans donc j'avais l'age des personnages et certainement la mentalité qui va avec et le comportement d'Emma ne m'avait pas interpellé mais là, je l'ai pris en pleine figure, je me suis dit: mais quelle garce haha x) En conclusion, oui, il m'avait plus plu la première fois !

      Bises ma chérie <3

      Supprimer

© Le Rewind Club. Design by Fearne and edited by Jules.