Red Oaks, une série initiatique rafraîchissante.

25 sept. 2018

Red Oaks



Ca fait depuis bien longtemps que je veux vous parler de cette petite pépite relativement méconnue en France. Red Oaks est une série américaine produite par Gregory Jacobs et qui fut diffusée sur Amazon Prime Video entre 2014 et 2017. Composée de trois saisons, Red Oaks suit David (Craig Roberts), un jeune étudiant rêvant de devenir cinéaste et qui travaille dans le country club Red Oaks comme professeur de tennis pendant l'été 1985.




Red Oaks: une énième série qui se passe dans les années 80 ?

En effet, Red Oaks a surfé sur la tendance nostalgie des années 80 mais sans en abuser et sans mettre le coté années 80 en avant. Bien que les événements de la série se passe durant les années 80, elle reste assez actuelle et traitent de sujets intemporels tels que l'avenir chez les jeunes, le divorce, l'exploration de l'identité sexuelle, etc... La première et deuxième saison se passe principalement dans le country club, tandis que la troisième saison – plus courte et composé de seulement 6 episodes contrairement aux 10 des deux autres – se passe à New-York. J'apprécie que la série ne surjoue pas sur le coté années 80 et c'est vraiment dosé avec justesse et le tout reste vraiment authentique.

Des personnages bien écrits et attachants

Le gros point fort de cette série réside bien évidemment dans les personnages qui chacun avec sa façon d’être, est attachant. Le personnage principal, David, est un jeune homme un peu paumé qui suit des études de comptabilité, suivant ainsi un parcours similaire à celui de son père. Pourtant, David a un rêve: devenir cinéaste. David est une parfaite représentation des jeunes faisaient des études pour faire plaisir aux parents plutôt que de faire des études qui nous plaise et atteindre un but personnel. Il est avec sa petite amie depuis le lycée, qui contrairement à lui, a son avenir tout tracé : elle suit des études pour devenir infirmière et s’imagine déjà se marier avec David et emménager dans une belle maison avec lui alors que David est encore un peu dans le flou concernant son avenir. Je me suis énormément reconnue dans le personnage de David, il sait ce qu'il veut faire mais il se sent aussi perdu et ne se donne pas vraiment les moyens pour obtenir ce qu'il veut. Craig Roberts est un acteur que j'apprécie beaucoup et si je devais vous conseiller des films où il joue, ce serait Submarine, The Fundamentals of Caring et Just Jim, qu'il a d’ailleurs écrit et réalisé.

Red Oaks


Wheeler, interprété par Oliver Cooper, est le meilleur ami de David et il est un peu le joyau de cette série. Il est loin d’être séduisant physiquement mais il est de loin le plus attachant et le plus drôle. Malgré son extrême intelligence, Wheeler a arrête ses études et travaille également à Red Oaks en tant que voiturier et deale un peu d’herbe au passage. Ce personnage est rempli de bonnes intentions bien qu’il ait tendance à les mettre en pratique assez maladroitement. Malgré que son physique ne soit pas son atout principal, ça n’empêche pas Wheeler de faire tout son possible pour séduire la belle Misty, la maître nageuse de Red Oaks.

Les personnages adultes ne sont pas laissés pour compte et chacun à son petit quelque chose et alors qu’il y a bien évidemment un parcours initiatique pour David et ses amis, il en est de même pour les adultes qui ont une évolution flagrante du début à la fin. Il y a Nasher, le mentor de David, lui aussi un peu philosophe mais aussi très drôle. Il y a les parents de David, Judy et Sam, interprété par les très bons Jennifer Grey (Dirty Dancing, Ferris Bueller’s Day Off) et Richard Kind (Spin City). Les parents de David vont avoir leurs propres problèmes et c'est intéressant de suivre ces deux personnages et de voir comment ils vont évoluer au fil de la série.

Red Oaks


Alors, on regarde ou pas ?

OUI, on regarde ! Absolument ! Red Oaks est une série de qualité et fut un véritable coup de cœur et même si la troisième saison est légèrement en deçà comparée aux deux premières, elle vaut vraiment le coup d’œil et je trouve ça vraiment dommage que la série n'ait pas été davantage mise en avant. Je ne sais même plus comment j'ai découvert cette série mais je suis bien contente que ça soit arrivé. Red Oaks suit les codes du coming-of-age story classique et oscille parfaitement entre les problèmes de jeunes adultes et les problèmes des adultes-parents. C'est drôle et émouvant, on ressent vraiment de l'empathie pour les personnages et ils deviennent en quelque sorte des amis dont on observe le quotidien. Vu que Red Oaks a été diffusé dans son entièreté, vous aurez le plaisir de la binge-watcher et ce, de manière assez rapide, avec au total 26 épisodes d'une demi-heure. 


2 commentaires

  1. Merci pour cette découverte ma belle! Je ne connais absolument pas la série mais après avoir lu ta revue et avoir regardé la bande annonce, je l'ajoute de suite à ma liste. On dirait un film d'ado des années 2000 mais du coup à la sauce année 80 donc la bo est super cool ainsi que les tenues. Puis Craig Roberts <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, je trouvais ça vraiment dommage que cette série ne soit pas davantage connue :) En plus, ça se regarde assez vite :D Ouii, Craig Roberts <3

      Bises ma belle <3

      Supprimer

© Le Rewind Club – La (pop) culture d'hier et d'aujourd'hui. Design by Fearne and edited by Jules.