Young Sherlock Holmes ou l'aventure inédite d'un Sherlock Holmes adolescent.

18 sept. 2018

Young Sherlock Holmes 1985
Voilà un film parfait à visionner à cette période de l'année. Sorti en 1985, Young Sherlock Holmes (ou Le Secret de la pyramide en VF) est un film réalisé par Barry Levinson dont le scénario fut écrit par Chris Columbus. Basé sur les personnages de Sherlock Holmes et John Watson inventés par Sir Arthur Conan Doyle, Young Sherlock Holmes est un film où Sherlock Holmes et John Watson, encore adolescents, se rencontrent dans un pensionnat et qui, après que plusieurs hommes sans lien apparent entre eux meurent dans des circonstances mystérieuses, vont essayer d'élucider cette affaire ensemble.



Sherlock Holmes avant qu'il ne devienne un détective renommé

Avec ce long-métrage, on est bien loin des teen-movies auquel je vous ai habitué mais Young Sherlock Holmes mérite amplement d'avoir sa critique sur Le Rewind Club. Le long-métrage a la particularité de rependre des personnages bien connus de la littérature anglaise de l'époque victorienne et avec ce film, il fallait bien évidemment retrouver l'essence des personnages de Sir Conan Doyle sans pour autant qu'ils soient identiques vu que les personnages du film sont des adolescents. Ici, John Watson est un jeune garçon un peu peureux qui aime les pâtisseries et qui souhaite devenir docteur, quant à Sherlock Holmes, il est comme on le connait, avec sa méthode de déduction mais il a un coté plus naïf et innocent et il a du mal à gérer ses émotions, il est donc bien différent de sa version adulte. Avec ce film, on nous donne une possible explication de pourquoi Sherlock est comme il est dans les romans. Nicholas Rowe et Alan Cox qui incarnent respectivement Holmes et Watson sont plutôt convaincant dans leur rôle et forment à eux deux un duo qui fonctionne.
John Watson: Holmes, wait. What if the murderer is inside?
Sherlock Holmes: Then I shall introduce myself to him.
L'intrigue du film est vraiment bien mené et il y a aucun relâchement, on est captivé du début à la fin. Malgré que ce soit un film d'aventure/mystère, Young Sherlock Holmes contient des notes d'humour très agréables qui font que le film a un parfait équilibre entre l'humour et le suspense. Je trouve que Columbus a su incorporer au scénario des éléments qui correspondent parfaitement à l'univers crée par Conan Doyle, notamment les éléments un peu surnaturel qui font d'ailleurs assez flipper dans le film — ou en tout cas, je pense que ça faisait vraiment son effet en 1985 — avec des effets spéciaux vraiment innovants pour l'époque. En effet, Young Sherlock Holmes est le premier long-métrage à incorporer un personnage fait entièrement en CGI. Il y a également tout au long du film plusieurs éléments qui sont des clins d’œil direct à la façon dont Holmes est habillé dans les romans. Columbus a aussi gardé le même mode de narration car dans les romans de Sir Arthur Conan Doyle, la majorité des histoire est narrée par Watson et il en est de même pour le long-métrage vu que c'est un Watson plus âgé qui se remémore sa rencontre et sa première enquête avec Holmes.

Young Sherlock Holmes 1985

Alors, on regarde ou pas ?

Je sais que ce film ne sera pas la tasse de thé de tout le monde mais Young Sherlock Holmes reste selon moi un bon classique à voir. Je trouve ça vraiment intéressant de dépeindre des personnages adultes aussi mythiques en tant qu'adolescents. On peut ainsi voir une sorte de genèse alternative de ce qu'auraient pu être ces personnages au stade de l'adolescence. En conclusion, Young Sherlock Holmes est un bon film d'aventure à regarder un après-midi d’automne-hiver. 

2 commentaires

  1. J'ai toujours été particulièrement friande des histoires de Sherlock Holmes depuis le Disney 'Basil, détective privé' probablement un de mes dessins animés préférés. Ensuite j'ai découvert la vraie histoire du personnage à travers le premier livre que j'ai lu en anglais: The Hound of the Baskervilles de Sir Arthur Conan Doyle et depuis, on peut dire que je suis une fan de tout ce qui touche au détective. J'ai adoré les films, Robert Downey, Jr. est parfait dans le rôle de Sherlock et voir Jude Law en Watson est plutôt intéressant car ce personnage est souvent associé à un petit bonhomme un peu grassouillet (d'ailleurs cette version que tu nous présentes continue dans cette optique). Concernant les séries, je suis plus attirée par Elementary car j'adore Jonny Lee Miller <3 et j'aime également que Watson soit une femme, ça ajoute de la profondeur à la série. Sherlock a l'air sympa mais ne m'a jamais tenté plus que ça!

    Pour en revenir à ton article et Young Sherlock Holmes, dés que j'ai vu ton tweet I was sold. La bande annonce m'a tout de suite plue et pour finir, ton avis est super positif sur cette adaptation alors je l'ajoute à ma liste. J'aime beaucoup le fait qu'ils ont revisité l'histoire Holmes/Watson en créant une version adolescente du duo. Je te dirai ce que j'en pense :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel long commentaire, yeah :D J'ai l'impression que The Hound of the Baskervilles est le roman que la plupart des gens ont lu, moi y compris (enfin, je ne l'ai jamais fini mais chut). Je n'ai jamais vu les films avec Robert Downey Jr. et Jude Law (quoiqu'il me semble avoir vu une partie du premier film mais je ne m'en souviens pas tellement) mais il faudrait que je les regarde car c'est le genre de film que j'aime bien. Oui, j'aime beaucoup Elementary car ça revisite les personnage et j'avoue que Jonny Lee Miller campe un Sherlock vraiment intéressant avec énormément de charme. Sherlock, j'ai seulement vu l'épisode qui, justement, reprend l'intrigue de The Hound of the Baskervilles et c'était pas mal mais sans plus.

      Ahhh, je suis contente que tu veuilles regarder Young Sherlock Holmes. Je ne sais pas pour toi mais j'aime tellement les bandes annonces de l'époque avec la voix-off :D Hate d'avoir ton avis sur le film ;)

      Bises ma chérie <3

      Supprimer

© Le Rewind Club – La (pop) culture d'hier et d'aujourd'hui. Design by Fearne and edited by Jules.