READY PLAYER ONE d'Ernest Cline, une lettre d'amour pour la pop culture des années 80.

14 mars 2015

Ready Player One Ernest Cline



Ready Player One, écrit par Enerst Cline en 2011, est un roman prenant place dans un monde futuriste, en 2044, où le monde réel n'a pas vraiment d'importance car tout se passe sur OASIS, un monde virtuel en ligne où les limites n’existent pas, vous pouvez être qui vous voulez et faire ce que vous voulez. Mais quand le fondateur de ce monde incroyable, James Halliday, meurt sans successeur, ce génie a eu l'idée de lancer un jeu d’énigmes basé sur la culture populaire des années 80 et le grand gagnant remportera la grande fortune de Halliday mais aussi le contrôle total d'OASIS. Wade Watts, adolescent légèrement enrobé, grand fan de jeux vidéos mais surtout de James Halliday, est le premier à déchiffrer la première énigme quelques années après le lancement de cette quête, mais il ne s'attendait à ce que son quotidien devienne aussi dangereux.


Ce livre regorge de références de la culture populaire des années 80 c'est à dire Star Wars, les Goonies, Retour vers le Futur et même The Breakfast Club, c'est à dire tout ce que j'aime, mais il y a également des références aux jeux vidéos et jeux d'arcade de l’époque tel que Pac-Man. J'ai beaucoup aimé le personnage de Wade, il n'a pas l'image parfaite du héros, c'est un adolescent typique au physique banal mais pourtant il dégage quelque chose, je me suis tellement attaché à lui et je me suis même parfois retrouvé en lui, ce qui est juste incroyable quand on lit un livre, ça nous permet de vraiment se projeter dans l'histoire, de la vivre. J'ai beaucoup aimé l'amitié que Wade entretient avec Aech et Art3mis et cela prouve qu'on peut forger des amitiés solides et véritables grâce à Internet (et je sais de quoi je parle).

Il faut l'avouer, l'intrigue est très intéressante et sort de l'image traditionnelle de la dystopie, car oui, Ready Player One est un roman dystopique bien qu'il mêle également les genres d'aventure et de coming-of-age story. On se retrouve dans un monde futuriste ravagé par la guerre, la pollution et j'en passe, et le seul moyen qu'ont les gens d'oublier dans quel monde horrible ils vivent est de se réfugier sur OASIS. Bien sûr, comme toute dystopie qui se respecte, il va y avoir une révolte mais pas contre le système politique, mais contre les dirigeant d'une société qui veulent à tout prix s'emparer de l'empire de Halliday. De plus, le roman a des passages assez drôle, qui allège donc le coté dystopique.  Du coup, je trouve que cette histoire sort vraiment du lot et qu'on s'éloigne de ce qu'ont pu proposer plusieurs auteurs de romans dystopiques et j'ai vraiment adoré cet aspect-là de l'histoire. L’entièreté du roman semble être le reflet de notre propre société qui passe beaucoup trop de temps sur les réseaux au lieu de vivre vraiment sa vie. Les derniers pages qui clôturent le roman font alors l'écho d'une morale qui nous laisse à réfléchir

Ce livre fait un peu moins de 400 pages mais durant toute ma lecture, il était presque impossible de le reposer mais d'un coté, je voulais faire durer le plaisir, je voulais le savourer. Ce bouquin est tout simplement parfait à mes yeux car il a été par quelqu'un qui partage la même passion que moi pour les années 80 mais aussi car l'histoire est bien mené sans pour autant être grandiose, au final, ça reste simple mais ça marche parfaitement bien. Ready Player One, c'est un peu un livre pour les geeks, bien qu'on ne doit pas forcement être un geek pour pouvoir apprécier l'histoire car c'est une histoire d'aventure avant tout et je pense que c'est le genre de récit qui peut plaire à beaucoup de personnes. Ready Player One est un véritable coup de cœur et restera l'un de mes romans préférés.





4 commentaires

  1. Il à l'air vraiment cool :D!

    Bisous ma jolie ♥.

    RépondreSupprimer
  2. Wow :o j'adore le concept de vivre dans un monde virtuel tout en évoluant dans le vrai monde! Je pense que des fois certains gamers sont un peu dans cet esprit hahaha mais je trouve ça "fascinant" aller zou sur ma liste de lecture :p (qui se rallonge de plus en plus) bisous bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est sûr, ils en oublient même la réalité parfois haha ! Contente de t'avoir convaincu, franchement, ce ligne est tout bonnement génial :D

      Bises ma belle <3

      Supprimer

© Le Rewind Club – La (pop) culture d'hier et d'aujourd'hui. Design by Fearne and edited by Jules.