Slider

The Dragon Prince - Le Prince des Dragons

Dans le monde magique de Xadia, la magie provient de six sources principales : la Terre, l’Océan, le Ciel, le Soleil, la Lune et les Etoiles. Puisque les humains sont incapable de pratiquer cette magie, ils utilisent la magie noire, qui fonctionne grace à l'essence de vie des créatures magiques, ce qui les mènera à tuer le roi des dragons et son œuf. C'est l’étincelle qui va mettre le feu aux poudres et déclencher la guerre entre Xadia et le royaume des humains. C'est sans compter sur les jeunes princes humains Callum et Ezran qui découvrent que l'œuf du roi dragon n'avait pas été détruit, mais volé et conservé par le mage Viren, le conseiller du roi Harrow. Avec Rayla, une elfe venue de Xadia qui avait pour mission de les assassiner, ils vont former une alliance et s'engager à rendre l'œuf aux dragons pour éviter la guerre entre les humains et les elfes.


Je n’avais pas de grandes espérances en commençant The Dragon Prince et pourtant, cette série d’animation m’a plutôt bluffé. Création de Aaron Ehasz, qui avait également réalisé la série d'animation Avatar: The Last AirbenderThe Dragon Prince (ou Le Prince des Dragons en VF) est une série destinée à un jeune public et qui a de nombreuses qualités. Tout d'abord, la série fait preuve de beaucoup de diversité. En effet, le roi Harrow est noir, le prince Ezran est métis, la tante des deux princes est une guerrière sourde qui utilise l’ASL (American Sign Language) et surtout, même si c’est le temps d’un seul épisode lors de la seconde saison, on ne peut que être ravi de la présence d’un couple lesbien qui est introduit de manière totalement naturelle sans qu'on en fasse tout un foin autour, ce qui est extraordinaire, surtout pour une série destinée à un jeune public. Loin d'être fan de l'aspect visuel de la série, au vu du dessin un peu trop lisse, notamment au niveau des personnages dont les traits se révèlent un peu trop minimaliste, le tout reste agréable à l’œil.

L’histoire est facile à suivre sans trop tomber dans la simplicité, ce qui fait qu’elle peut ravir un public plus âgé que celui visé. The Dragon Prince possède un certain charme et jongle parfaitement entre les moments sombres et les moments plus légers et enfantins. Ayant des personnages adolescents, la série est aussi un coming-of-age story. On peut interpréter la quête des ces trois jeunes comme un voyage initiatique. En effet, c'est la première fois que les personnages se voit être livrer à eux-même et ça va leur permettre de mûrir et de se découvrir davantage lors de leur périple. 

The Dragon Prince - Le Prince des Dragons
Quant aux personnages, ils sont attachants. Il y a Callum, qui est un peu un outsider. Beau-fils du roi et demi-frère du prince qui héritera du royaume, il a du mal à trouver sa place et il est plus à l'aise le nez dans les bouquins que dans les arts du combat. C’est un personnage type qu’on retrouve dans de nombreux films ou séries mais la démarche est valide puisque c’est le genre de personnage qui fonctionne beaucoup et auquel on peut on peut facilement s’identifier. Rayla est une efle assassin qui se liera d’amitié avec les deux princes et qui est d’abord présentée comme une ennemie mais elle deviendra vite une alliée voire même la protectrice des deux princes. Pour finir, il y Ezran, le plus jeune et le plus attachant. Le jeune prince à un coté innocent mais se révèle être courageux et capable de décisions matures quand il le faut. Ces trois personnages, malgré leurs différences, forment un bon trio auquel on s'attache rapidement.

Pour conclure, The Dragon Prince est une très bonne série d'animation grâce à une histoire certes basique mais bien menée et des personnages attachants. De plus, on ne peut que saluer la série pour les valeurs importantes qu'elle défend telles que la tolérance, la diversité et l'acceptation d’autrui. La série compte deux saisons pour le moment et a été renouvelé pour une troisième.

The Dragon Prince, une série d'animation Netflix qu'il faut absolument regarder.

16 avr. 2019

The Dragon Prince - Le Prince des Dragons

Dans le monde magique de Xadia, la magie provient de six sources principales : la Terre, l’Océan, le Ciel, le Soleil, la Lune et les Etoiles. Puisque les humains sont incapable de pratiquer cette magie, ils utilisent la magie noire, qui fonctionne grace à l'essence de vie des créatures magiques, ce qui les mènera à tuer le roi des dragons et son œuf. C'est l’étincelle qui va mettre le feu aux poudres et déclencher la guerre entre Xadia et le royaume des humains. C'est sans compter sur les jeunes princes humains Callum et Ezran qui découvrent que l'œuf du roi dragon n'avait pas été détruit, mais volé et conservé par le mage Viren, le conseiller du roi Harrow. Avec Rayla, une elfe venue de Xadia qui avait pour mission de les assassiner, ils vont former une alliance et s'engager à rendre l'œuf aux dragons pour éviter la guerre entre les humains et les elfes.


Je n’avais pas de grandes espérances en commençant The Dragon Prince et pourtant, cette série d’animation m’a plutôt bluffé. Création de Aaron Ehasz, qui avait également réalisé la série d'animation Avatar: The Last AirbenderThe Dragon Prince (ou Le Prince des Dragons en VF) est une série destinée à un jeune public et qui a de nombreuses qualités. Tout d'abord, la série fait preuve de beaucoup de diversité. En effet, le roi Harrow est noir, le prince Ezran est métis, la tante des deux princes est une guerrière sourde qui utilise l’ASL (American Sign Language) et surtout, même si c’est le temps d’un seul épisode lors de la seconde saison, on ne peut que être ravi de la présence d’un couple lesbien qui est introduit de manière totalement naturelle sans qu'on en fasse tout un foin autour, ce qui est extraordinaire, surtout pour une série destinée à un jeune public. Loin d'être fan de l'aspect visuel de la série, au vu du dessin un peu trop lisse, notamment au niveau des personnages dont les traits se révèlent un peu trop minimaliste, le tout reste agréable à l’œil.

L’histoire est facile à suivre sans trop tomber dans la simplicité, ce qui fait qu’elle peut ravir un public plus âgé que celui visé. The Dragon Prince possède un certain charme et jongle parfaitement entre les moments sombres et les moments plus légers et enfantins. Ayant des personnages adolescents, la série est aussi un coming-of-age story. On peut interpréter la quête des ces trois jeunes comme un voyage initiatique. En effet, c'est la première fois que les personnages se voit être livrer à eux-même et ça va leur permettre de mûrir et de se découvrir davantage lors de leur périple. 

The Dragon Prince - Le Prince des Dragons
Quant aux personnages, ils sont attachants. Il y a Callum, qui est un peu un outsider. Beau-fils du roi et demi-frère du prince qui héritera du royaume, il a du mal à trouver sa place et il est plus à l'aise le nez dans les bouquins que dans les arts du combat. C’est un personnage type qu’on retrouve dans de nombreux films ou séries mais la démarche est valide puisque c’est le genre de personnage qui fonctionne beaucoup et auquel on peut on peut facilement s’identifier. Rayla est une efle assassin qui se liera d’amitié avec les deux princes et qui est d’abord présentée comme une ennemie mais elle deviendra vite une alliée voire même la protectrice des deux princes. Pour finir, il y Ezran, le plus jeune et le plus attachant. Le jeune prince à un coté innocent mais se révèle être courageux et capable de décisions matures quand il le faut. Ces trois personnages, malgré leurs différences, forment un bon trio auquel on s'attache rapidement.

Pour conclure, The Dragon Prince est une très bonne série d'animation grâce à une histoire certes basique mais bien menée et des personnages attachants. De plus, on ne peut que saluer la série pour les valeurs importantes qu'elle défend telles que la tolérance, la diversité et l'acceptation d’autrui. La série compte deux saisons pour le moment et a été renouvelé pour une troisième.

Cet article Séries TV & Nostalgie est un peu spécial puisqu'il est consacré aux dessins animés de mon enfance. Nous avons tous grandi en regardant des dessins animés, que ce soit le matin avant d'aller à l'école, le midi (avec une assiette de purée) ou que ce soit au retour de l'école, avec un bon goûter. Bref, aujourd'hui, on retourne carrément en enfance et j'espère que vous apprécierez ce petit voyage dans le temps (et vu le nombre de dessins animés que j'ai pu regarder pendant mon enfance, il se peut que cet article soit décliné en plusieurs parties).


Les Mystérieuses Cités d'Or (1982).
Les Mystérieuses Cités d'Or (1982).

Si vous ne vous êtes pas mis à chanter le générique, on ne pourra pas être amis (je plaisante bien évidemment). Les Mystérieuses Cités d'Or reste un de mes dessins animés favoris. Série d'animation franco-japonaise, on y suit trois enfants, Esteban, Tao et Zia ainsi que trois hommes, Mendoza et le duo comique formé par Pedro et Sancho qui se retrouvent donc dans une aventure fabuleuse, à la recherches des Cites d'Or. J'ai toujours été fasciné par les légendes et avec Les Mystérieuses Cités d'Or, on est plutôt servi en mythes et légendes, en allant même jusqu’à re-imaginer les Olmèques, à la base un ancien peuple précolombien, en race extraterrestre qui descendent du peuple de l’Atlantide, cité perdue, engloutie sous les eaux. Je n'ai jamais été tenté de regarder la saison 2, sorti en 2012, tout simplement car je suis moins fan du dessin plus moderne et le changement de la VF, bien obligé avec une saison 2 réalisé 30 ans après la premiere saison. De plus, je trouve que que la première saison offre une fin satisfaisante qui n'oblige pas nécessairement à regarder la deuxième. regarder le générique


Kim Possible (2002-2007).
Kim Possible (2002-2007).
Encore un dessin animé que j'adore et que je pourrais encore regarder à l'heure actuelle. Kim Possible est une lycéenne qui combat le crime en compagnie de son meilleur ami Robin Trépide et du taupinet tondu Rufus. Kim Possible fait parti des dessins animés où j'ai vu tous les épisodes ainsi que les films (et même l'horrible téléfilm en live-action sorti en 2018 que je ne vous conseille pas). Les personnages étaient attachants, Robin étant mon personnage préféré (en plus, c'est Donald Reignoux qui double le personnage). Le grand méchant de la série, Dr. Drakken apportait également le coté comique au dessin animé et on avait également l'image d'une femme forte et badass avec Shego. J'aimais beaucoup l'amitié entre Robin et Kim et bien sûr, j'avais toujours espérer qu'ils finissent ensemble, alors pensez-vous que quand Kim et Robin se sont mis en couple dans Kim Possible, le film : Mission Cupidon, téléfilm qui précédé la quatrième et dernière saison, j’étais plutôt contente. regarder le générique


Les aventures de Tintin (1991/1992).
Les aventures de Tintin (1991).

Ce dessin animé, je l'ai découvert avec les VHS que ma mère avait enregistré pour ma sœur à l'époque (de plus, vu que c'était des enregistrements, il y avait également les pubs de l'époque et d'ailleurs, c'était essentiellement des pubs pour des jouets). Les aventures de Tintin est une adaptation plutôt fidèle aux bandes dessinées de Hergé bien qu'il y ait eu quelques modifications pour moderniser et édulcorer le contenu ainsi que l'exclusion de Tintin aux Soviets et Tintin au Congo à cause du contenu trop politique du premier et le contenu colonialiste et raciste du second. J'adorais regarder ce dessin animé et suivre Tintin, Milou et le Capitaine Haddock dans des aventures périlleuses. D'ailleurs, maintenant que j'y pense, c'est un des rares dessins animés de mon enfance qui met en scène des adultes et non pas des enfants ou adolescents. J'ai vraiment saigner les VHS et l'enfant qui est en moi est plutôt contente de pouvoir regarder à ma guise ce dessin animé qui est disponible sur Netflix. regarder le générique


Totally Spies (2001-2013).
Totally Spies (2001-2013).

Je me devais d'inclure Totally Spies dans ce premier article. Série d'animation franco-canadienne, clairement inspirée de la série Drôles de Dames, Totally Spies suit trois lycéennes, Sam, Clover et Alex qui vivent à Los Angeles et qui sont en réalité des espionnes travaillant pour le WHOOP (World Office Of Human Protection). Dessin animé vraiment emblématique de mon enfance, Totally Spies combinait vraiment bien la comédie et l'action, c'était vraiment fun et au final, c'était cool de voir des ados (avouons-le, avec un physique d'adulte) qui savent se battre tout en ayant une personnalité en accord avec leur âge (mis à part Sam peut-être, la plus mûre du trio et qui était d'ailleurs ma préférée). Avant de rédiger cet article, je n'avais pas réalisé que la série s'était poursuivie jusqu'en 2013, ce qui fait que je n'ai probablement pas vu tous les épisodes. regarder les génériques


J'espère vraiment que cet article vous aura plu et qu'il aura ramener en enfance certains d'entre vous. D'ailleurs, quels sont les dessins animés qui ont bercé votre enfance ?


Séries TV & Nostalgie • Les dessins animés.

2 avr. 2019

Cet article Séries TV & Nostalgie est un peu spécial puisqu'il est consacré aux dessins animés de mon enfance. Nous avons tous grandi en regardant des dessins animés, que ce soit le matin avant d'aller à l'école, le midi (avec une assiette de purée) ou que ce soit au retour de l'école, avec un bon goûter. Bref, aujourd'hui, on retourne carrément en enfance et j'espère que vous apprécierez ce petit voyage dans le temps (et vu le nombre de dessins animés que j'ai pu regarder pendant mon enfance, il se peut que cet article soit décliné en plusieurs parties).


Les Mystérieuses Cités d'Or (1982).
Les Mystérieuses Cités d'Or (1982).

Si vous ne vous êtes pas mis à chanter le générique, on ne pourra pas être amis (je plaisante bien évidemment). Les Mystérieuses Cités d'Or reste un de mes dessins animés favoris. Série d'animation franco-japonaise, on y suit trois enfants, Esteban, Tao et Zia ainsi que trois hommes, Mendoza et le duo comique formé par Pedro et Sancho qui se retrouvent donc dans une aventure fabuleuse, à la recherches des Cites d'Or. J'ai toujours été fasciné par les légendes et avec Les Mystérieuses Cités d'Or, on est plutôt servi en mythes et légendes, en allant même jusqu’à re-imaginer les Olmèques, à la base un ancien peuple précolombien, en race extraterrestre qui descendent du peuple de l’Atlantide, cité perdue, engloutie sous les eaux. Je n'ai jamais été tenté de regarder la saison 2, sorti en 2012, tout simplement car je suis moins fan du dessin plus moderne et le changement de la VF, bien obligé avec une saison 2 réalisé 30 ans après la premiere saison. De plus, je trouve que que la première saison offre une fin satisfaisante qui n'oblige pas nécessairement à regarder la deuxième. regarder le générique


Kim Possible (2002-2007).
Kim Possible (2002-2007).
Encore un dessin animé que j'adore et que je pourrais encore regarder à l'heure actuelle. Kim Possible est une lycéenne qui combat le crime en compagnie de son meilleur ami Robin Trépide et du taupinet tondu Rufus. Kim Possible fait parti des dessins animés où j'ai vu tous les épisodes ainsi que les films (et même l'horrible téléfilm en live-action sorti en 2018 que je ne vous conseille pas). Les personnages étaient attachants, Robin étant mon personnage préféré (en plus, c'est Donald Reignoux qui double le personnage). Le grand méchant de la série, Dr. Drakken apportait également le coté comique au dessin animé et on avait également l'image d'une femme forte et badass avec Shego. J'aimais beaucoup l'amitié entre Robin et Kim et bien sûr, j'avais toujours espérer qu'ils finissent ensemble, alors pensez-vous que quand Kim et Robin se sont mis en couple dans Kim Possible, le film : Mission Cupidon, téléfilm qui précédé la quatrième et dernière saison, j’étais plutôt contente. regarder le générique


Les aventures de Tintin (1991/1992).
Les aventures de Tintin (1991).

Ce dessin animé, je l'ai découvert avec les VHS que ma mère avait enregistré pour ma sœur à l'époque (de plus, vu que c'était des enregistrements, il y avait également les pubs de l'époque et d'ailleurs, c'était essentiellement des pubs pour des jouets). Les aventures de Tintin est une adaptation plutôt fidèle aux bandes dessinées de Hergé bien qu'il y ait eu quelques modifications pour moderniser et édulcorer le contenu ainsi que l'exclusion de Tintin aux Soviets et Tintin au Congo à cause du contenu trop politique du premier et le contenu colonialiste et raciste du second. J'adorais regarder ce dessin animé et suivre Tintin, Milou et le Capitaine Haddock dans des aventures périlleuses. D'ailleurs, maintenant que j'y pense, c'est un des rares dessins animés de mon enfance qui met en scène des adultes et non pas des enfants ou adolescents. J'ai vraiment saigner les VHS et l'enfant qui est en moi est plutôt contente de pouvoir regarder à ma guise ce dessin animé qui est disponible sur Netflix. regarder le générique


Totally Spies (2001-2013).
Totally Spies (2001-2013).

Je me devais d'inclure Totally Spies dans ce premier article. Série d'animation franco-canadienne, clairement inspirée de la série Drôles de Dames, Totally Spies suit trois lycéennes, Sam, Clover et Alex qui vivent à Los Angeles et qui sont en réalité des espionnes travaillant pour le WHOOP (World Office Of Human Protection). Dessin animé vraiment emblématique de mon enfance, Totally Spies combinait vraiment bien la comédie et l'action, c'était vraiment fun et au final, c'était cool de voir des ados (avouons-le, avec un physique d'adulte) qui savent se battre tout en ayant une personnalité en accord avec leur âge (mis à part Sam peut-être, la plus mûre du trio et qui était d'ailleurs ma préférée). Avant de rédiger cet article, je n'avais pas réalisé que la série s'était poursuivie jusqu'en 2013, ce qui fait que je n'ai probablement pas vu tous les épisodes. regarder les génériques


J'espère vraiment que cet article vous aura plu et qu'il aura ramener en enfance certains d'entre vous. D'ailleurs, quels sont les dessins animés qui ont bercé votre enfance ?



Bill & Ted’s Excellent Adventure (ou L’Excellente Aventure de Bill et Ted en VF) est une comédie américaine réalisé en 1989 par Stephen Herek et dont le scénario fut écrit par Chris Matheson et Ed Solomon (on doit à ce dernier le scénario de Men in Black). L’histoire se déroule en 1988, à San Dimas, en Californie, où deux jeunes cancres, Bill et Ted, qui rêvent de monter un groupe de rock (alors qu’ils jouent très mal), vont se retrouver à voyager dans le temps pour trouver des personnalités historiques pour les aider à faire leur devoir d’histoire.



Bill & Ted’s Excellent Adventure était sur ma liste de film à voir pendant un long moment mais je n’étais pas plus emballée que ça à le regarder. Malgré son statut de film culte, ce long-métrage semblait être en effet trop loufoque à mon goût et ça n’a pas loupé, le film est loufoque et d’un point de vue scénaristique, ça ne vole pas bien haut mais contre toute attente, j’ai fini par apprécier ce long-métrage. Porté par Keanu Reeves et Alex Winter, qui interprètent respectivement Ted et Bill, les deux acteurs sont vraiment convaincants et même si leurs personnages sont un peu idiots, ils n’en restent pas moins attachants et les deux acteurs forment un duo qui fonctionne à l’écran.
 “Be excellent to each other!” – William “Bill” S. Preston, Esq.
Je ne vais rien vous cacher, l’histoire est un peu sens dessus dessous, l’enjeu du film est un peu faiblard et le thème du voyage dans le temps arrive un peu comme un cheveu sur la soupe et pourtant, moi qui suis plutôt à cheval en ce qui concerne les voyages temporels, ça ne m’a pas dérangé avec Bill & Ted’s Excellent Adventure car le film assume totalement son côté loufoque. La machine à voyager dans le temps se présente sous forme de cabine téléphonique, ce qui m’a tout de suite fait penser au TARDIS dans Doctor Who. Le film ne dure qu’une heure et demi, ça se regarde donc assez vite et c’est vraiment drôle et toute la comédie est vraiment apporté par les deux personnages, notamment dans leur attitude et leur façon de s’exprimer. Selon moi, c'est davantage les personnages qui font que le film est bien, plus que l'histoire elle-même. Sur une autre note, la musique du film est plutôt sympa et j'ai tout de suite accroché avec une chanson en particulier, In Time de Robbie Robb.


Alors on regarde ou pas?
Je suis d'avis que le film ne plaira pas à tout le monde mais le seul moyen de se faire un avis, c'est de commencer le film, vous saurez dès les premiers minutes si Bill & Ted’s Excellent Adventure est fait pour vous. Je pensais ne pas accrocher et j'ai pourtant bien aimé le film, qui a pour seul but, à mon avis, d'amuser la galerie et ça fonctionne plutôt bien. J'ai tenté de regarder la suite, Bill & Ted's Bogus Journey mais j'ai décroché au bout de 40min, je n'étais pas assez à fond dedans donc j'ai préféré arrêter. Un troisième film est prévu pour 2020, toujours avec Keanu Reeves et Alex Winter et je reste plutôt sceptique, les suites qui se font 30 ans après ne sont jamais vraiment convaincantes mais je demande quand même à voir.

Bill & Ted’s Excellent Adventure, ou le voyage temporel pour contrer l'échec scolaire.

19 mars 2019


Bill & Ted’s Excellent Adventure (ou L’Excellente Aventure de Bill et Ted en VF) est une comédie américaine réalisé en 1989 par Stephen Herek et dont le scénario fut écrit par Chris Matheson et Ed Solomon (on doit à ce dernier le scénario de Men in Black). L’histoire se déroule en 1988, à San Dimas, en Californie, où deux jeunes cancres, Bill et Ted, qui rêvent de monter un groupe de rock (alors qu’ils jouent très mal), vont se retrouver à voyager dans le temps pour trouver des personnalités historiques pour les aider à faire leur devoir d’histoire.



Bill & Ted’s Excellent Adventure était sur ma liste de film à voir pendant un long moment mais je n’étais pas plus emballée que ça à le regarder. Malgré son statut de film culte, ce long-métrage semblait être en effet trop loufoque à mon goût et ça n’a pas loupé, le film est loufoque et d’un point de vue scénaristique, ça ne vole pas bien haut mais contre toute attente, j’ai fini par apprécier ce long-métrage. Porté par Keanu Reeves et Alex Winter, qui interprètent respectivement Ted et Bill, les deux acteurs sont vraiment convaincants et même si leurs personnages sont un peu idiots, ils n’en restent pas moins attachants et les deux acteurs forment un duo qui fonctionne à l’écran.
 “Be excellent to each other!” – William “Bill” S. Preston, Esq.
Je ne vais rien vous cacher, l’histoire est un peu sens dessus dessous, l’enjeu du film est un peu faiblard et le thème du voyage dans le temps arrive un peu comme un cheveu sur la soupe et pourtant, moi qui suis plutôt à cheval en ce qui concerne les voyages temporels, ça ne m’a pas dérangé avec Bill & Ted’s Excellent Adventure car le film assume totalement son côté loufoque. La machine à voyager dans le temps se présente sous forme de cabine téléphonique, ce qui m’a tout de suite fait penser au TARDIS dans Doctor Who. Le film ne dure qu’une heure et demi, ça se regarde donc assez vite et c’est vraiment drôle et toute la comédie est vraiment apporté par les deux personnages, notamment dans leur attitude et leur façon de s’exprimer. Selon moi, c'est davantage les personnages qui font que le film est bien, plus que l'histoire elle-même. Sur une autre note, la musique du film est plutôt sympa et j'ai tout de suite accroché avec une chanson en particulier, In Time de Robbie Robb.


Alors on regarde ou pas?
Je suis d'avis que le film ne plaira pas à tout le monde mais le seul moyen de se faire un avis, c'est de commencer le film, vous saurez dès les premiers minutes si Bill & Ted’s Excellent Adventure est fait pour vous. Je pensais ne pas accrocher et j'ai pourtant bien aimé le film, qui a pour seul but, à mon avis, d'amuser la galerie et ça fonctionne plutôt bien. J'ai tenté de regarder la suite, Bill & Ted's Bogus Journey mais j'ai décroché au bout de 40min, je n'étais pas assez à fond dedans donc j'ai préféré arrêter. Un troisième film est prévu pour 2020, toujours avec Keanu Reeves et Alex Winter et je reste plutôt sceptique, les suites qui se font 30 ans après ne sont jamais vraiment convaincantes mais je demande quand même à voir.

L'année dernière, à l'occasion de la Saint-Valentin, je publiais une sélection de comédies romantiques des années 80. Cette année, j'ai donc décidé de réitérer l'experience mais cette fois-ci avec une sélection de rom-coms des années 90 (surtout la fin des années 90 mais bon). J'espère que cela vous plaira et que ça vous permettra de (re)découvrir quelques films.

Never Been Kissed réalisé par Raja Gosnell (1999)

Never Been Kissed (connu aussi sous son horrible titre français College Attitude) est un des meilleurs films romantiques (aux allures de teen-movie) de la fin des années 90. On y retrouve une Drew Barrymore dans le rôle de Josie, jeune journaliste qui va se retrouver sous couverture dans un lycée. Elle va au début y revivre ses angoisses d'adolescente mais finira par s’intégrer grâce à l'intervention de son frère, interprété par David Arquette, qui lui aussi se fera passer pour un lycéen pour pouvoir revivre sa gloire d'antan de joueur de baseball. Josie a donc l'opportunité de revivre sa dernière année de lycée mais en beaucoup mieux. De plus et contre toute attente, Josie va finir par tomber amoureuse de son prof de littérature, interprété par Michael Vartan. J'adore ce film, c'est frais, drôle et touchant et Drew Barrymore est juste superbe dans son rôle de jeune adulte qui ne s'assume pas et je me suis d'ailleurs parfois reconnue dans son personnage. Never Been Kissed est un film feel-good à regarder sans modération.


My Best Friend's Wedding réalisé par P. J. Hogan (1997)




Cette comédie romantique a bercé mon enfance/adolescence. Le préférant largement à Pretty Woman (qui ne sera d'ailleurs pas dans cette liste), j'aime beaucoup l'histoire de My Best Friend's Wedding qui sort des codes de la comédie romantique classique: le personnage principal, Julianne, va essayer de saboter le mariage de son meilleur ami, pour qui elle a des sentiments. Julia Roberts interprète un personnage vraiment humain, loin d'être parfaite, parfois même agaçante mais d'un côté, on ne peut que la trouver touchante. Ce film me plait également car il y a un happy-end mais pas forcément celui auquel on s'attend, ce qui fait que My Best Friend's Wedding reste assez unique dans le genre de la comédie romantique. On aime également ce film pour sa scène culte du restaurant. En tout cas, c'est sûr et certain, je le regarderai le soir de la Saint-Valentin car ça fait un petit moment que je ne l'ai pas vu.


You've Got Mail réalisé par Nora Ephron (1998)

J'ai fini de regarder ce film ce matin et même si ce ne fut pas un coup de cœur (je dirais que le film est légèrement trop long), je l'ai tout de même préféré à Sleepless in Seattle, aussi avec Tom Hanks et Meg Ryan en tête d'affiche. You've Got Mail suit Kathleen Kelly et Joe Fox qui correspondent par mails sans connaître les détails de la vie personnelle de l'autre. Kathleen est gérante d'une librairie indépendante tandis que Joe appartient à la famille Fox qui gère Fox Books, une graine chaîne de librairies. Ils ne vont pas pouvoir s'encadrer dans la vraie vie mais correspondent toujours entre eux sans connaitre leur identité respective. C'est sympa à regarder même si je trouve que la relation entre Joe et Kathleen évolue trop rapidement vers la fin du film. Ca reste divertissant mais je l'avoue, ce n'est pas la meilleur rom-com qui soit et je préfère largement un autre long-métrage de Nora Ephron, When Harry Met Sally.


10 Things I Hate About You réalisé par Gil Junger (1999)

Teen movie incontournable des 90s, 10 Things I Hate About You est tout simplement un must à voir. Adaptation moderne et très libre de la pièce de théâtre La Mégère apprivoisée de William Shakespeare, le film suit Cameron, un nouvel élève au lycée de Padua qui tombe tout de suite sous le charme de Bianca mais avec un père très strict, Bianca ne pourra sortir avec quelqu’un que si sa sœur Kat fait de même mais très peu de chance de ce côté-là à cause du comportement asocial de cette dernière. Avec son ami Michael, Cameron élabore un plan pour trouver un garçon qui pourrait éventuellement sortir avec Kat et trouve le candidat parfait en la personne de Patrick, le rebelle du lycée. Ce film est drôle, doux et intemporel et le couple formé par Julia Stiles et Heath Ledger est tout simplement adorable sans être niais, je ne peux que conseiller ce film et attention, il y a le risque de sourire niaisement devant cette scène et d'avoir la larme à l’œil à la fin du film...


J'espère que cette sélection vous aura plu et dites-moi quels sont vos comédies romantiques préférés (si vous en avez) !

Sélection de rom-coms des années 90.

12 févr. 2019

L'année dernière, à l'occasion de la Saint-Valentin, je publiais une sélection de comédies romantiques des années 80. Cette année, j'ai donc décidé de réitérer l'experience mais cette fois-ci avec une sélection de rom-coms des années 90 (surtout la fin des années 90 mais bon). J'espère que cela vous plaira et que ça vous permettra de (re)découvrir quelques films.

Never Been Kissed réalisé par Raja Gosnell (1999)

Never Been Kissed (connu aussi sous son horrible titre français College Attitude) est un des meilleurs films romantiques (aux allures de teen-movie) de la fin des années 90. On y retrouve une Drew Barrymore dans le rôle de Josie, jeune journaliste qui va se retrouver sous couverture dans un lycée. Elle va au début y revivre ses angoisses d'adolescente mais finira par s’intégrer grâce à l'intervention de son frère, interprété par David Arquette, qui lui aussi se fera passer pour un lycéen pour pouvoir revivre sa gloire d'antan de joueur de baseball. Josie a donc l'opportunité de revivre sa dernière année de lycée mais en beaucoup mieux. De plus et contre toute attente, Josie va finir par tomber amoureuse de son prof de littérature, interprété par Michael Vartan. J'adore ce film, c'est frais, drôle et touchant et Drew Barrymore est juste superbe dans son rôle de jeune adulte qui ne s'assume pas et je me suis d'ailleurs parfois reconnue dans son personnage. Never Been Kissed est un film feel-good à regarder sans modération.


My Best Friend's Wedding réalisé par P. J. Hogan (1997)




Cette comédie romantique a bercé mon enfance/adolescence. Le préférant largement à Pretty Woman (qui ne sera d'ailleurs pas dans cette liste), j'aime beaucoup l'histoire de My Best Friend's Wedding qui sort des codes de la comédie romantique classique: le personnage principal, Julianne, va essayer de saboter le mariage de son meilleur ami, pour qui elle a des sentiments. Julia Roberts interprète un personnage vraiment humain, loin d'être parfaite, parfois même agaçante mais d'un côté, on ne peut que la trouver touchante. Ce film me plait également car il y a un happy-end mais pas forcément celui auquel on s'attend, ce qui fait que My Best Friend's Wedding reste assez unique dans le genre de la comédie romantique. On aime également ce film pour sa scène culte du restaurant. En tout cas, c'est sûr et certain, je le regarderai le soir de la Saint-Valentin car ça fait un petit moment que je ne l'ai pas vu.


You've Got Mail réalisé par Nora Ephron (1998)

J'ai fini de regarder ce film ce matin et même si ce ne fut pas un coup de cœur (je dirais que le film est légèrement trop long), je l'ai tout de même préféré à Sleepless in Seattle, aussi avec Tom Hanks et Meg Ryan en tête d'affiche. You've Got Mail suit Kathleen Kelly et Joe Fox qui correspondent par mails sans connaître les détails de la vie personnelle de l'autre. Kathleen est gérante d'une librairie indépendante tandis que Joe appartient à la famille Fox qui gère Fox Books, une graine chaîne de librairies. Ils ne vont pas pouvoir s'encadrer dans la vraie vie mais correspondent toujours entre eux sans connaitre leur identité respective. C'est sympa à regarder même si je trouve que la relation entre Joe et Kathleen évolue trop rapidement vers la fin du film. Ca reste divertissant mais je l'avoue, ce n'est pas la meilleur rom-com qui soit et je préfère largement un autre long-métrage de Nora Ephron, When Harry Met Sally.


10 Things I Hate About You réalisé par Gil Junger (1999)

Teen movie incontournable des 90s, 10 Things I Hate About You est tout simplement un must à voir. Adaptation moderne et très libre de la pièce de théâtre La Mégère apprivoisée de William Shakespeare, le film suit Cameron, un nouvel élève au lycée de Padua qui tombe tout de suite sous le charme de Bianca mais avec un père très strict, Bianca ne pourra sortir avec quelqu’un que si sa sœur Kat fait de même mais très peu de chance de ce côté-là à cause du comportement asocial de cette dernière. Avec son ami Michael, Cameron élabore un plan pour trouver un garçon qui pourrait éventuellement sortir avec Kat et trouve le candidat parfait en la personne de Patrick, le rebelle du lycée. Ce film est drôle, doux et intemporel et le couple formé par Julia Stiles et Heath Ledger est tout simplement adorable sans être niais, je ne peux que conseiller ce film et attention, il y a le risque de sourire niaisement devant cette scène et d'avoir la larme à l’œil à la fin du film...


J'espère que cette sélection vous aura plu et dites-moi quels sont vos comédies romantiques préférés (si vous en avez) !

© Le Rewind Club – La (pop) culture d'hier et d'aujourd'hui. Design by Fearne and edited by Jules.