Mes trouvailles livresques #2


Je reviens enfin avec un Book Haul, accompagné de quelques soucis suivant cette commande. Je vous explique: j'ai commandé quatre livres sur Amazon et quand j'ai reçu mon paquet et que je l'ai ouvert, une surprise pas très plaisante s'est présentée à moi: deux livres étaient abîmés, bref, j'ai dû les renvoyer et j'ai donc reçu par la suite deux autres exemplaires en remplacement: The end of your life book club était en parfait état mais encore une fois, Uprooted était légèrement abîmé, mais pas autant que celui que j'avais reçu la première fois. Tout ça pour dire qu'Amazon devrait sérieusement changer leur emballage cartonné car ça ne protège pas assez les livres. Enfin bref, assez de blablatage, je vous présente mes quatre trouvailles livresques (nouveau nom un peu plus joli que Book Haul).


The end of your life book club de Will Schwalbe 
Ce roman est une histoire vraie, vécue par l'auteur qui raconte sa relation fusionnelle avec sa mère atteinte d'un cancer du pancréas. Les heures d'attente passées dans les salles d'attente de l’hôpital vont se transformée en véritable club de lecture dont ils sont les seuls membres. Ils vont ainsi partager leur amour de la lecture mais aussi les doutes et les problèmes de la vie. Ce roman a l'air vraiment incroyable et très émouvant, j'ai hâte de le commencer.

Chocolates for Breakfast de Pamela Moore
Ce roman se passe dans les années cinquante à Hollywood puis New-York et on y suit Courtney Farell, une adolescente qui va peu à peu connaître les fêtes, l’alcool et le sexe et en faire son quotidien. Considéré comme un contemporain à l'époque de sa sortie et vu comme audacieux voir controversé à cause des sujets tabous abordés, ce livre est considéré comme l'équivalent américain de Bonjour Tristesse de Françoise Sagan. J'ai déjà lu le livre et une revue arrive bientôt sur le blog.

Magonia de Maria Dahvana Headley
Ce roman a pour personnage principal Aza, une adolescente qui à une maladie des poumons mystérieuse qui lui rend la simple tache de respirer extrêmement difficile. Alors que Aza aperçoit un navire dans le ciel, tous le monde pense à un effet secondaire, une hallucination dû à ses médicaments. De ce navire, quelqu'un l'appelle. Elle va alors découvrir un monde au-dessus des nuages, Magonia, où elle a enfin la possibilité de respirer. J'ai tout d'abord été attiré par la couverture puis l'histoire m'a intrigué et je trouve le concept original, j'ai commencé à le lire et j'aime bien pour l'instant.

Uprooted de Naomi Novik
Dans ce roman fantasy, on se retrouve dans un village qui craint le Dragon, un magicien qui les protège de la Forêt mais qui, en échange, enlève une jeune fille du village tous les 10 ans. Pour tout vous avouez, je n'en sais pas plus mais la couverture est magnifique et c'est de la fantasy, on a une promesse de magie, de dangers et d’aventure, je suis sûre et certaine que ça va me plaire.


Et vous, que lisez-vous en ce moment ? 

LE ROYAUME DES LIVRES | Mes trouvailles livresques #2

12 août 2015


Mes trouvailles livresques #2


Je reviens enfin avec un Book Haul, accompagné de quelques soucis suivant cette commande. Je vous explique: j'ai commandé quatre livres sur Amazon et quand j'ai reçu mon paquet et que je l'ai ouvert, une surprise pas très plaisante s'est présentée à moi: deux livres étaient abîmés, bref, j'ai dû les renvoyer et j'ai donc reçu par la suite deux autres exemplaires en remplacement: The end of your life book club était en parfait état mais encore une fois, Uprooted était légèrement abîmé, mais pas autant que celui que j'avais reçu la première fois. Tout ça pour dire qu'Amazon devrait sérieusement changer leur emballage cartonné car ça ne protège pas assez les livres. Enfin bref, assez de blablatage, je vous présente mes quatre trouvailles livresques (nouveau nom un peu plus joli que Book Haul).


The end of your life book club de Will Schwalbe 
Ce roman est une histoire vraie, vécue par l'auteur qui raconte sa relation fusionnelle avec sa mère atteinte d'un cancer du pancréas. Les heures d'attente passées dans les salles d'attente de l’hôpital vont se transformée en véritable club de lecture dont ils sont les seuls membres. Ils vont ainsi partager leur amour de la lecture mais aussi les doutes et les problèmes de la vie. Ce roman a l'air vraiment incroyable et très émouvant, j'ai hâte de le commencer.

Chocolates for Breakfast de Pamela Moore
Ce roman se passe dans les années cinquante à Hollywood puis New-York et on y suit Courtney Farell, une adolescente qui va peu à peu connaître les fêtes, l’alcool et le sexe et en faire son quotidien. Considéré comme un contemporain à l'époque de sa sortie et vu comme audacieux voir controversé à cause des sujets tabous abordés, ce livre est considéré comme l'équivalent américain de Bonjour Tristesse de Françoise Sagan. J'ai déjà lu le livre et une revue arrive bientôt sur le blog.

Magonia de Maria Dahvana Headley
Ce roman a pour personnage principal Aza, une adolescente qui à une maladie des poumons mystérieuse qui lui rend la simple tache de respirer extrêmement difficile. Alors que Aza aperçoit un navire dans le ciel, tous le monde pense à un effet secondaire, une hallucination dû à ses médicaments. De ce navire, quelqu'un l'appelle. Elle va alors découvrir un monde au-dessus des nuages, Magonia, où elle a enfin la possibilité de respirer. J'ai tout d'abord été attiré par la couverture puis l'histoire m'a intrigué et je trouve le concept original, j'ai commencé à le lire et j'aime bien pour l'instant.

Uprooted de Naomi Novik
Dans ce roman fantasy, on se retrouve dans un village qui craint le Dragon, un magicien qui les protège de la Forêt mais qui, en échange, enlève une jeune fille du village tous les 10 ans. Pour tout vous avouez, je n'en sais pas plus mais la couverture est magnifique et c'est de la fantasy, on a une promesse de magie, de dangers et d’aventure, je suis sûre et certaine que ça va me plaire.


Et vous, que lisez-vous en ce moment ? 

Stand by Me (1986)
Stand by Me est un film réalisé par Rob Reiner en 1986. C'est une adaptation d'une nouvelle écrite par Stephen King qui se nomme Le Corps (The Body en V.O). L'intrigue se passe durant l'été 1959 dans la ville imaginaire de Castle Rock (qu'on retrouve souvent dans les œuvres de King), et suit quatre jeune adolescents: Gordie, Chris, Teddy et Vern qui partent à la recherche du corps d'un garçon de leur âge qui a vraisemblablement été fauché par un train. Ils vont alors suivre les rails du chemin de fer dans l'espoir de trouver le corps et ainsi de pouvoir passer dans les journaux pour leur découverte.



Stand by Me, un conte initiatique

Ce qu'il y a d’extraordinaire dans ce film d'apprentissage (coming-of-age story), c'est que l'intrigue est recherchée et on réalise vite que ce long-métrage est tout simplement une métaphore du rite de passage entre l'innocence et l'expérience. Stand by Me se veut être un voyage initiatique et tout au long du film, on voit différentes facettes des personnages et on est spectateur de leur évolution. Les quatre adolescents viennent tous d'une famille dysfonctionnelles ou abusives. Gordie, interprété par Wil Wheaton, est le narrateur et personnage central de l'histoire. Il est le sensible de la bande (dans un sens artistique), il aime inventer des histoires, mais son frère est mort dans un accident de voiture et ses parents mais surtout son père le dénigre. Il y a ensuite Chris, interprété par feu River Phoenix, le faux petit dur qui doit vivre chaque jour avec la réputation de sa famille, son père est ivrogne et le maltraite. Il y a aussi Teddy, joué par Corey Feldman, qui est le "taré" de la bande, son père est un ancien soldat qui a fait le Débarquement en Normandie et qui est devenu fou par la suite et qui a quasiment brûlé l’oreille de son fils et malgré ça, Teddy voue une admiration aveugle à son père. Pour finir, il y a Vern, interprété par un très jeune Jerry O'Connell, qui est le "petit gros" de la bande, froussard que personne ne prend au sérieux.

“I never had any friends later on like the ones I had when I was twelve. Jesus, does anyone?” – Gordie Lachance

Stand by Me (1986)
Ces quatre garçons sont des marginaux et chacun, avec sa personnalité, se complète. On s'attache vite à chacun d'eux, c'est agréable de voir des personnages à la personnalité complexe, en constante évolution et je dois dire que les prestations des acteurs sont juste formidables. Pour ma part, ce sont surtout River Phoenix et Corey Feldman avec leurs émotions brutes qui m'ont impressionné dans ce film, ils sont tout simplement exceptionnels. Wil Wheaton aussi est très bon, il dégage justement une innocence mais aussi une once de maturité qui reflète bien le sujet du film. L'amitié entre Gordie et Chris est vraiment très belle, il y a eu une vraie alchimie entre les deux jeunes acteurs. Dans ce film, en fin de compte, ce n'est pas vraiment l'arrivée qui est la partie la plus importante mais le chemin emprunté pour y parvenir. C'est ce chemin qui a permis aux personnages de changé et de gagner en maturité. En effet, la découverte du corps signe la fin de l'enfance pour entrer dans le monde des adultes.

Alors, on regarde ou pas ?

Vous l'aurez peut être compris mais en soi, il ne se passe pas grand chose dans ce film, dans le sens où il n'y a pas d'action mais on ne s'ennuie pas, on observe ce magnifique tableau sur l'amitié, les doutes sur l'avenir et ce passage quelque peu effrayant vers le monde adulte. Stand by Me est un très beau film empli d'émotions avec des personnages auxquels on peut facilement s'identifier et qu'il faut absolument que vous regardiez si ce n'est pas déjà fait.




BACK TO THE EIGHTIES • Stand by Me (1986).

4 août 2015

Stand by Me (1986)
Stand by Me est un film réalisé par Rob Reiner en 1986. C'est une adaptation d'une nouvelle écrite par Stephen King qui se nomme Le Corps (The Body en V.O). L'intrigue se passe durant l'été 1959 dans la ville imaginaire de Castle Rock (qu'on retrouve souvent dans les œuvres de King), et suit quatre jeune adolescents: Gordie, Chris, Teddy et Vern qui partent à la recherche du corps d'un garçon de leur âge qui a vraisemblablement été fauché par un train. Ils vont alors suivre les rails du chemin de fer dans l'espoir de trouver le corps et ainsi de pouvoir passer dans les journaux pour leur découverte.



Stand by Me, un conte initiatique

Ce qu'il y a d’extraordinaire dans ce film d'apprentissage (coming-of-age story), c'est que l'intrigue est recherchée et on réalise vite que ce long-métrage est tout simplement une métaphore du rite de passage entre l'innocence et l'expérience. Stand by Me se veut être un voyage initiatique et tout au long du film, on voit différentes facettes des personnages et on est spectateur de leur évolution. Les quatre adolescents viennent tous d'une famille dysfonctionnelles ou abusives. Gordie, interprété par Wil Wheaton, est le narrateur et personnage central de l'histoire. Il est le sensible de la bande (dans un sens artistique), il aime inventer des histoires, mais son frère est mort dans un accident de voiture et ses parents mais surtout son père le dénigre. Il y a ensuite Chris, interprété par feu River Phoenix, le faux petit dur qui doit vivre chaque jour avec la réputation de sa famille, son père est ivrogne et le maltraite. Il y a aussi Teddy, joué par Corey Feldman, qui est le "taré" de la bande, son père est un ancien soldat qui a fait le Débarquement en Normandie et qui est devenu fou par la suite et qui a quasiment brûlé l’oreille de son fils et malgré ça, Teddy voue une admiration aveugle à son père. Pour finir, il y a Vern, interprété par un très jeune Jerry O'Connell, qui est le "petit gros" de la bande, froussard que personne ne prend au sérieux.

“I never had any friends later on like the ones I had when I was twelve. Jesus, does anyone?” – Gordie Lachance

Stand by Me (1986)
Ces quatre garçons sont des marginaux et chacun, avec sa personnalité, se complète. On s'attache vite à chacun d'eux, c'est agréable de voir des personnages à la personnalité complexe, en constante évolution et je dois dire que les prestations des acteurs sont juste formidables. Pour ma part, ce sont surtout River Phoenix et Corey Feldman avec leurs émotions brutes qui m'ont impressionné dans ce film, ils sont tout simplement exceptionnels. Wil Wheaton aussi est très bon, il dégage justement une innocence mais aussi une once de maturité qui reflète bien le sujet du film. L'amitié entre Gordie et Chris est vraiment très belle, il y a eu une vraie alchimie entre les deux jeunes acteurs. Dans ce film, en fin de compte, ce n'est pas vraiment l'arrivée qui est la partie la plus importante mais le chemin emprunté pour y parvenir. C'est ce chemin qui a permis aux personnages de changé et de gagner en maturité. En effet, la découverte du corps signe la fin de l'enfance pour entrer dans le monde des adultes.

Alors, on regarde ou pas ?

Vous l'aurez peut être compris mais en soi, il ne se passe pas grand chose dans ce film, dans le sens où il n'y a pas d'action mais on ne s'ennuie pas, on observe ce magnifique tableau sur l'amitié, les doutes sur l'avenir et ce passage quelque peu effrayant vers le monde adulte. Stand by Me est un très beau film empli d'émotions avec des personnages auxquels on peut facilement s'identifier et qu'il faut absolument que vous regardiez si ce n'est pas déjà fait.




© Le Rewind Club – La (pop) culture d'hier et d'aujourd'hui. Design by Fearne and edited by Jules.