INSTANT CINOCHE • Sing Street de John Carney (2016).

9 mai 2017

Sing Street 2016



Il semble bien que les années 80 soit encore bel et bien présentent dans les esprits. Sing Street, réalisé par John Carney en 2016, ne manque pas de nous rappeler que les années 80, c'était de la bonne musique, des mix-tapes mais aussi des coupes de cheveux parfois douteuses. Après son fameux film New York Melody, que je n'ai pas vu mais dont j'en ai entendu beaucoup de bien, John Carney nous emmène dans son adolescence et dans son pays d'origine, l’Irlande dans les années 80. On suit alors Conor, adolescent vivant dans une famille ravagée par le manque d'argent et par l’éventuelle séparation des parents. Conor est alors envoyé dans un lycée public et religieux où, dès le premier jour, il tombe sous le charme d'une apprentie mannequin, Raphina. Pour la séduire, il crée un groupe de musique avec ses nouveaux potes. 

Malgré un scénario plutôt simple, reprenant les codes du teen-movie ou du coming-of-age story, Carney nous sert ici un film frais et authentique avec de jeunes acteurs qui sont au point. Conor est interprété par l'acteur Ferdia Walsh-Peelo qui fait ses débuts dans ce film - d'ailleurs, il me fait étrangement penser à l'acteur français Jérémie Duvall. Il dégage beaucoup de fraîcheur et d'innocence, il est très touchant. Il se cherche et évolue tout au long du film. Il passe par tous les styles vestimentaires. Conor est aussi guidé par son frère aîné, Brendan, qui lui sert alors de guide musical, l'introduisant à plusieurs groupes de rock pour qu'il puisse s'enrichir musicalement et ainsi produire de meilleures chansons.

Sing Street 2016 GIF


LA MAGIE DE LA MUSIQUE
En parlant de musique, les chansons sont la partie positive du film et apporte un aspect très émotif. La musique est la force du film. En effet, c'est la musique qui permet à Conor de se faire des amis, qui permet à Brendan de se rendre compte à quel point il gaspille sa vie mais c'est aussi la musique qui rassemble Conor et Raphina ensemble, surtout à travers les mix-tapes qu'il fait pour elle. Cela permet également à Conor de chercher qu'il est réellement, en passant par plusieurs styles et de genre musicaux, pour enfin réussir à savoir ce qu'il veut vraiment pour lui-même.
Les chansons chantées par le groupe sont super cools, avec un petit air délicieusement rétro très plaisant à l'oreille et qui restent très vite en tête bien qu'elles sonnent un peu trop bien pour un groupe de lycéens! Le film est  également rythmé par des chansons des années 80 tels que Waiting For A Train de Flash And The Pan ou encore In Between Days de The Cure.

Bon, il y a quelques anachronismes dans le film, surtout par rapport à Retour vers le Futur qui est mentionnée plusieurs fois dans le film, sauf que le film se passe en début 1985 et Retour vers le Futur est sortie en décembre 85 en Irlande, donc bon, moyen. Mais ce n'est qu'un détail qui n'est pas vraiment dérangeant.


LA FAMILLE ET LES AMIS
Le film traite également des problèmes familiaux. Conor vit parmi une famille dysfonctionnelle avec des parents qui sont sur le point de se séparer. Le seul roc de la famille est le frère aîné de Conor, Brendan. Tout au long du film, Brendan guidera Conor dans la musique, mais lui donnera aussi en quelque sorte des leçons sur la vie, qu'il faut en profiter pleinement et réaliser ses rêves, contrairement à lui-même qui semble avoir abandonné les siens, ne voulant pas ainsi que son petit frère reproduise les mêmes erreurs que lui. J'ai donc vraiment apprécié comment était abordé leur relation fraternelle. Cependant, il m'a peut être un manqué le coté amitié dans ce film. Je n'ai retrouvé aucun lien fort entre les membres du groupes, on en finit même par oublier leurs prénoms car ils ne sont pas assez mis en avant dans le film, ce qui est assez dommage. Par contre, on sent une réelle alchimie entre Conor et Eamon quand ils créent leur musique ensemble et ça ne m'étonne pas de voir que les deux acteurs soient pratiquement devenu inséparable dans la vraie vie.

Par conséquent, Sing Street se révèle être une lettre d'amour à Dublin et à la musique des années 80. C'est un film feel-good qui devrait en réjouir plus d'un grâce à ses personnages attrayants et son ambiance rétro.




9 commentaires

  1. Je te l'avais deja dit quand tu m'avais montre ton papier mais ce film me donne vraiment envie!! <3

    RépondreSupprimer
  2. J'avais pas fini mon commentaire :D je disais donc:

    J'ai vraiment envie de voir ce film depuis que tu m'as montre ton papier sur le sujet. J'adore ta facon de decrire en profondeur les films que tu regardes, ca ajoute un petit plus et du coup ca m'intrigue encore plus pcq tu ne dis pas juste "oh le film etait cool, basta". J'aime enormement tes analyses. Puis la de voir quelques cliches <3 j'ai l'impression que le film sera assez esthetique et dans l'ambiance que j'aime les annees 80 en Irlande <3

    Des bisous ma belle et merci pour cette decouverte ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle, ça me fait énormément plaisir, je suis contente de ne pas faire tout ceci pour rien et de voir que tu apprécies mes analyses, c'est juste top :)
      J'espère que le film te plaira en tout cas :D

      Bises ma belle <3

      Supprimer
  3. Très chouette critique, j'avais eu un vrai coup de coeur pour ce film lorsque je l'ai vu au cinéma. Et je ne peux que te recommander New York Melody, il est vraiment bien !
    Maintenant, je vais aller écouter les chansons du film, tu m'as donné envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Oui, un pote m'a chanté les louanges de New York Melody donc je pense que je ne vais pas tarder à le regarder ;)
      Tant mieux alors :D

      Bises ma belle ;)

      Supprimer
  4. Aloooors je suis tombée sur ton blog il y a quelques jours et wow, j'adore le concept et la ligne éditoriale. Du coup il fallait absolument que je laisse un commentaire à un moment ou à un autre.
    Concernant Sing Street, ça a l'air d'être un chouette film ; en tout cas j'aime beaucoup la façon dont tu l'as présenté, avec ses points positifs et négatifs. Pis voir un peu comment est présenté le Dublin des années 80, ça ne peut qu'être intéressant. (et avec de la musique, yay !) Du coup je rajoute ça à ma to-do list pour cet été :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohh merci beaucoup, ça me touche énormément et je suis contente que mon univers te plaise :)
      Merci, j'essaye d'être précise sans en dévoiler trop ;) Oh oui, il faut vraiment que tu le regardes, j'espère que tu l'apprécieras!

      Bises <3

      Supprimer
  5. Il FAUT absolument que je matte ce film!!! ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, il ne pourra que te plaire en plus ;)

      Bises ma belle <3

      Supprimer

© Le Rewind Club. Design by Fearne and edited by Jules.