Stranger Things 2, ce que j'en ai pensé.

31 oct. 2017



Vendredi 27 octobre - Dès 9h, j’étais prête devant mon ordi à lancer cette nouvelle saison de Stranger Things. Une journée intense avec pratiquement aucune pause où pendant presque 8h, j’ai retrouvé l’univers de cette série hors du commun au côté rétro que j’adore tant et qui m’avait tant attiré à la regarder. Je ne sais pas vraiment par où commencer tellement j’ai beaucoup à raconter alors on va commencer simple en disant que mes attentes ont été plus que comblés. Je peux déjà vous dire que mon avis est plus que positif. Dès le premier épisode, c’est comme si on rentrait enfin chez nous, j’étais tellement heureuse de retrouver toute la bande et l’ambiance si particulière propre à Stranger Things. Cette deuxième saison a su prendre son propre chemin et s’éloigne de la première saison où le coté hommage des années 80 était assez mis en avant. Dans cette deuxième saison, c’est plus subtil. Stranger Things 2 atteint un niveau supérieur et ça laisse présager que la saison trois sera encore plus grandiose. Stranger Things 2 a gagné en maturité et en profondeur. Pas tellement plus effrayante que la première saison, elle est définitivement plus noire, légèrement gore à certains moments et possède un côté apocalyptique mais cela n’empêche pas à la série de conserver quelques touches d'humour.


Dans cet article, je vais commencer par le côté esthétique de cette deuxième saison, ensuite de l’intrigue et des personnages. Dans mon premier article, j’avais réussi à ne pas vous spoiler mais cette fois-ci, ça va être un peu plus difficile  et même si l’article ne révèle pas de gros spoilers - ou plutôt, je ne vous révèle pas comment ça se termine - il est à lire après avoir terminé la série. Je m'excuse aussi d'avance pour la longueur de cet article mais j'avais vraiment beaucoup de choses à dire sur cette deuxième saison.





L'esthétique et l’intrigue de Stranger Things 2
Esthétiquement, on retrouve ce même visuel très cinématographique, encore plus magnifique que dans la saison précédente. C’est juste très beau à voir et on a une qualité d’image époustouflante. On a beaucoup plus de scènes représentant The Upside Down et c’est vraiment superbe et glaçant, un monde mort et effrayant. Les effets spéciaux sont vraiment réalistes et bien faits, notamment les Demodogs. Venant en à la partie qui m’a le plus époustouflé, c’est la musique. Kyle Dixon et Michael Stein ont fait de l’excellent travail et j’ai trouvé que la musique avait une présence encore plus importante que dans la saison précédente. Je trouve que la musique a ici une place à part entière et intensifie tout ce qui se passe dans les scènes. La musique ajoute une dimension tellement émotionnellement que ça m’en a donné des frissons et que ça m'a même parfois bouleversé. Cela rajoute également un coté très cinéma qui colle parfaitement avec Stranger Things. Je vous invite d'ailleurs à aller écouter la soundtrack sur Spotify.



Je trouve l’intrigue dans Stranger Things 2 très intéressante car même s’il y a une grosse intrigue concernant la menace de l’Upside Down, la particularité de cette saison c’est que la bande est assez dispersé et offre pas mal de scènes où la bande n’est pas au complet et des duos parfois inattendus se forment, on verra alors beaucoup Mike avec Will, Lucas et Dustin dans quelques épisodes puis Lucas avec la nouvelle de la bande Max et Dustin avec… Steve – mais ça, j’en parlerais plus tard - et bien entendu, Nancy avec Jonathan. On a également Eleven qui s'engage un parcours initiatique. Tout ceci fait que la série à un coté très humain qui explore les relations mais aussi l’individualité. Dans cette saison, on a droit à une nouvelle créature, pas vraiment plus effrayante que le Demogorgon de la première saison mais qui se révèle bien plus puissante, The Mind Flayer (encore une référence à une créature de D&D, ce qui en deviendrait presque propre à Stranger Things). Cette menace aura une emprise semblable à un virus qui va s'infiltrer à travers les sous-sols de Hawkins mais aussi à travers Will. On ne devine alors pas au début que Will fera en quelque sorte lui aussi parti des antagonistes et c’est une approche très intéressante. Pourtant, je dirais que ce qui ressort beaucoup de cette saison, c’est Eleven et la quête de son identité.

Eleven à la recherche de ses origines et sa relation avec Hopper
Parlons donc d’abord d’Eleven, le personnage qui avait tant intrigué tellement on en savait peu sur elle. Dans cette saison, on apprend presque tout en même temps qu’elle. On retrouve une Eleven qui a été recueilli par Hopper en secret et dont les dons se sont accrus, elle est donc bien plus puissante que lorsqu'on l’a quitté. Eleven va partir à la recherche de ses origines, va enfin rencontrer sa mère mais aussi une autre personne de son enfance qu’elle avait oublié : Eight plus communément appelé Kaly, qu’on voit pendant les premières minutes du premier chapitre/épisode. Le chapitre 7 The Lost Sister nous offre quelques chose de très différent et on peut presque le considérer comme un stand-alone qui nous offre un peu de répit dans l’intrigue principale, une petit bouffé de fraîcheur d’un autre genre qui est très agréable où les émotions d’Eleven seront à leur maximum. Millie Bobby Brown donne une prestation époustouflante qui a été d’ailleurs pour elle assez épuisante émotionnellement. Cet épisode, on l’aime ou on ne l’aime pas, j'ai lu pas mal d’avis comme quoi The Lost Sister était une erreur scénaristique, qu’il ralentissait l’intrigue, bref, qu’il n’avait pas sa place dans la saison. A vous de vous faire votre propre opinion.



Sa relation avec Hopper était quelque peu annoncée à la fin de la première saison quand Hopper lui laisse des Eggos dans une boite. On n’y manque pas et on apprend que Hopper a recueilli Eleven alors qu’elle errait dans les bois. Leur relation est assez complexe et Hopper incarne une figure paternelle autoritaire vu qu’il ne l’autorise pas à sortir. Je trouve la relation entre les deux assez intéressante bien que très conflictuelle car on se rend compte que Hopper ne sait pas vraiment comment s’y prendre avec elle et que c’est probablement dû au fait de la mort de sa fille et qu’il est donc probablement aveugler par la peur qu’Eleven soit en danger. La relation entre ses deux personnages reste néanmoins très attachante et David Harbor et Millie Bobby Brown ont une très bonne alchimie à l'écran.

Laissez Will respirer !
Cette saison est aussi un tournant pour le personnage de Will mais également le moment qui permet à Noah Schnapp de briller et de délivrer une performance plus qu’incroyable avec un jeu d’acteur remarquable et tout en intensité dans des scènes où son personnage devient complètement hystérique. En effet, Will n’est pas revenu indemne de son séjour dans The Upside Down et se retrouve possédé par une force venant de l’Upside Down sans qu’il ne puisse contrôler quoi que ce soit, il est alors en quelque sorte un antagoniste par procuration. Le pauvre, il n'y a vraiment pas de répit pour lui...

Gaten Matarazzo et Joe Keery, le duo improbable qui fonctionne bien
J’aime toujours autant Dustin qui prend un peu plus les devants dans cette saison. Toujours aussi adorable malgré sa tendance à jurer - j'aurais dû compter combien de fois il nous lâche un shit ou un son of a bitch - Dustin a bien évolué par rapport à la première saison, et alors que ses potes sont trop occupés pour répondre à son code rouge, il va se tourner vers une personne. Va alors naître la bromance la plus improbable qui soit. En effet, Dustin et Steve vont former une alliance, tout d’abord pour appâter le Demodog (une créature ressemblant à un Demogorgon mais sous forme canine) que Dustin avait recueilli avant de savoir la réelle nature de la créature, qu’il a prénommé D’Artagnan ou Dart pour faire plus court. J’ai trouvé cette idée tellement surprenante car on n’y aurait jamais pensé même si le trailer laissait présager que Steve allait faire équipe avec la bande. Cette bromance est très bien abordée et super bien introduite et surtout, permet au personnage de Steve de s’élever et de s’éloigner du cliché qu’il était dans la première saison et comme il le dit à Nancy dans le dernier épisode : il est peut être un petit ami de merde mais il est un super baby-sitter et c’est une qualité chez Steve qu’on n’aurait pas deviné. Joe Keery, l’interprète de Steve, devient vraiment un atout essentiel dans cette saison. J'aime beaucoup donc que Steve incarne une sorte de figure fraternelle en donnant des conseils (pas vraiment supers, je vous l'accorde) à Dustin, c'est même assez touchant.

L’antagoniste humain qui ne sert pas à grand-chose, j'ai nommé Billy
Un personnage dont je n’ai pas compris la présence, c’est celui de Billy, le demi-frère de Max. Les Duffer Brothers l’ont introduit dans la série pour qu’il y ait un antagoniste humain. Oui, Billy est taré et ne sait pas du tout géré sa colère. C’est un salaud, il faut l’avouer mais à mon avis, l’intrigue aurait poursuivi l’exact même chemin sans sa présence mais je souhaite tout de même reconnaître que la performance de Dacre Montgomery est à saluer, il joue parfaitement bien les tarés et offre une autre facette de son jeu que dans Power Rangers. Même chose pour Max, mais si elle est un peu plus sympathique et que sa personnalité ne tombe pas dans le cliché, j’ai trouvé que l’introduction de son personnage ne servait qu’à avoir une fille en plus dans le groupe et qu'en fin de compte, elle ne soit au final qu'un love interest pour Dustin et Lucas. Je pense que le coté romance entre Mike et Eleven était suffisant, pas besoin d’en rajouter une autre, surtout qu’on nous avait déjà servi un triangle amoureux avec Steve, Nancy et Jonathan. Cependant, ça rajoute du sang neuf, donc j'espère que son personnage sera mieux mis en avant dans la troisième saison.

Oui, les personnages ont des parents, même s'ils s'en foutent un peu de leurs gosses...
Par contre, j’ai adoré le fait qu’ils aient intégré la famille de Dustin et celle de Lucas à la série. Alors qu’on avait seulement eut droit à la famille Wheeler et à la famille Byers dans la première saison, ici, on rencontre enfin la famille des autres membres de la bande. J’ai adoré la relation qu’a Dustin avec sa mère mais j’ai craqué sur la petite sœur de Lucas, Erica. Elle est agaçante, effrontée et ne cesse de son moqué de son nerd de frère, elle est tout simplement hilarante et elle était une bonne petite touche d’humour dans les scènes où elle est présente. J'ai aussi beaucoup ri du fait que, alors que Will a disparu pendant une semaine l'année précédente, les parents ne s'inquiètent pas plus que ça de ne pas voir leurs gosses pendant des journées entières. Apparemment, c'était pour souligner le mode de vie des années 80 où les gosses faisaient un peu ce qu'ils voulaient de leur vie, tant qu'ils rentraient à l'heure pour dîner.

Les petits points négatifs de Stranger Things 2
Mais il faut l’avouer, j’ai été tout de même assez déçu du traitement de certains personnages tel que Mike par exemple. Mike est désagréable dans les premiers épisodes, la production et le cast l’ayant même surnommé Emo Mike. On sent que l’absence d’Eleven le pèse et ça joue sur son moral. Mais, il reste un ami fidèle surtout au coté de Will et retrouve dans les derniers épisodes son attitude de leader - et je salue d'ailleurs la performance de Finn Wolfhard dans une scène du dernier épisode. Même cas pour Winona Ryder, son jeu est tout aussi bien que dans la saison précédente mais il n’y a pas une grande évolution du côté de son personnage, on a toujours droit à la même facette même si sa romance avec Bob incarné par Sean Astin - qui est superbe dans son rôle, très drôle, touchant et simple - permet de montrer un coté plus humain et de la montrer en tant que femme et pas seulement en tant que mère.

Je ne vais pas tergiverser en ce qui concerne Jonathan et Nancy car je l’avoue, ce sont les personnages qui m’ont le moins intéressé dans cette saison et j’avouerai que je n’ai pas grand-chose à dire sur eux.

J’avoue que la dynamique de groupe manque assez dans cette saison, et malgré qu'on les voit ensemble dans beaucoup de scènes, bizarrement, j'ai trouvé que c'était fait différemment et j’aurais aimé avoir davantage cet esprit d'équipe comme dans la première saison. Je trouve cela également dommage que les retrouvailles entre la bande et Eleven n’aient lieu que dans le dernier épisode.


Vous l’aurez compris, j’ai été conquise par cette saison, ayant entre temps déjà regardé certains épisodes plusieurs fois, ce que je n’avais pas fait avec la première saison. Même si on va devoir attendre pas mal de temps pour la troisième saison, qui sera probablement diffusé début 2019, j’ai vraiment hâte de voir ce que va nous réserver l’équipe de Stranger Things. 



Qu'avez-vous pensé de Stranger Things 2 ? N'aillez pas peur de laisser de longs commentaires, je veux tout savoir !


2 commentaires

  1. J'ai eu ton article ouvert dans mon browser depuis que tu l'as écrit! Mais comme je suis busy au boulot et ensuite à la maison, je suis flappy (super crevée cette semaine je ne sais pas pourquoi, changement de saison? mmm), je ne prends pas le temps d'y répondre ou plutôt par morceau haha

    La seconde saison m'a fait moins sursauté que la première. Je l'ai trouvé un peu plus gore comme tu dis surtout dans l'institut. Mais lors de la première de temps en temps je regardais avec un oeil fermé, un entre ouvert! Soit je me suis habituée vu que c'est la saison 2 et je connais le deal soit je suis immune au sursaut (on verra ça ce soir lors de la movie night avec mes collocs! haha). J'ai trouvé que le scénario de la deuxième saison se tenait par rapport à la saison un. La suite logique des choses. Du coup je suis vraiment impatiente de voir ce que nous réserve la saison 3. Soit ce sera grandiose soit un big fail, si le scénario se répète de trop. On verra l'année prochaine du coup? ��

    Avec cette saison, j'ai tout particulièrement aimé la bande son comme toi héhé petit clin d'oeil à pas mal de classique et ça rendait les choses tellement plus réalistes :)

    J'ai adoré le fait qu'Eleven se cache dans la cabane de Hopper. J'ai trouvé vraiment attendrissant qu'il la considère comme sa fille (et ensuite officiellement sa fille héhé). On sent un peu que la relation est trop forte et qu'il oublie qu'elle n'est pas sa fille mais quand on connait son passé on comprend pourquoi. L'épisode The Lost Sister m'a plus ou moins plu. J'ai aimé l'idée qu'il y a une "autre Eleven" et que ses pouvoirs soient différents. J'ai également aimé qu'Eleven privilégie ses amis à sa "soeur" mais en même temps j'ai trouvé ce passage meh. Avec ou sans, il n'y a pas d'énorme différence au final �� enfin c'est mon avis haha

    Gaten Matarazzo et Joe Keery, le duo improbable mais parfait! J'ai tellement aimé Steve dans cette saison. Dans la première saison, j'étais plus Team Jonathan car il a une tête de drogué/rebel vers laquelle je suis généralement attirée et Steve est le petit prétentieux (mais ce qui a son charme tout de même). Mais là dans la saison 2, j'ai complètement changé de bord. J'ai trouvé Jonathan ennuyeux à mourir. C'est peut-être dû au "couple" qu'il forme avec Nancy? Que je trouvais super badass dans la saison 1 et chiiiiante dans la saison 2. Tu l'as probablement vu mais sur Twitter quelqu'un a posté "Stranger Things Mothers" avec Mike's mom, Joyce et Steve �� trop chou!

    Comme tu dis Billy ne sert absolument à rien. J'avais hâte de découvrir le personnage mais nope rien. J'espère que lui et Max sont un peu plus développé au cours de la saison 3 sinon ils n'auront servi à rien. En parlant d'autre nouvelle tête, Bob �� déjà l'acteur, c'était chouette de voir Sean Astin de nouveau à l'écran. Son personnage n'était pas amazing mais il avait son charme et je l'aimai bien avec Joyce. Il donnait cette impression de ringard mais au fur et à mesure des épisodes on se rend compte qu'il est super intelligent, il résout le "puzzle", se porte volontaire pour les autres (j'aurai cru que Hopper le ferait) et puis la fin. J'ai versé une larme quand même. C'était tellement injuste, Hopper aurait dû lui tirer une balle pour abréger ses souffrances pendant qu'il se faisait dévorer. Bouh *sad face*

    Bon je vais m'arrêter ici sinon je vais écrire le même roman que toi �� des bisous ma belle ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apparemment, la saison 3 sera plus fun donc à voir, j'espère que la série saura se renouveler, je n'ai pas envie que ça devienne redondant :/

      Cet épisode fait tellement débat haha ! Je trouve qu'il est important car c'est grâce à Kali qu'Eleven arrive à canaliser sa colère et donc à avoir une plus grande maîtrise de ses pouvoirs.

      Ce duo fut vraiment la belle surprise de cette saison ! Jonathan et Nancy m'agacent, ils ne servent pas à grand chose, j'ai trop de mal à m'attacher à eux :/ Oui, j'ai vu le post "Stranger Things Mothers" et quand j'ai vu la tête de Steve, j'étais morte de rire x)

      Non mais Billy ! Je pensais que son personnage allait être super intéressant mais non, c'est juste un bully taré et qui plus est, ils essayent de justifier son comportement en montrant que son père est violent avec lui, c'est tellement pas original...

      JUSTICE FOR BOB and for Mews too (poor cat!). Mais grave, ils laissent Bob se faire bouffer alors qu'il les a sauvé merde, quelle injustice !

      Merci pour ce long commentaire et désolé d'y répondre si tard ! Bises ma chérie <3

      Supprimer

© Le Rewind Club. Design by Fearne and edited by Jules.