She's All That, un teen movie moyen mais culte des années 90.

10 juil. 2018

She's All That 1999


She's All That est un des derniers teen movies cultes des années 90. Sorti en 1999, She's All That est une adaptation moderne de la pièce de théâtre écrite par George Bernard Shaw, Pygmalion. She’s All That est un teen-movie typique des années 90 qui repose sur pas mal de clichés. Pour ceux et celles qui l'auraient oublié, She’s All That est un des nombreux teen-movies qui contient une makeover scene avec un des personnages principales qui est tout d’abord perçu comme le ou la moche de service - bien souvent, cela concerne une femme - et qui après un relooking, devient belle et populaire. Pour plus de détails sur le film, je vous donne le synopsis:


Zack a du mal à s'en remettre : lui, le capitaine de l'équipe de football et le garçon le plus populaire du lycée, vient de se faire larguer par sa petite amie, Taylor. Cette dernière sort maintenant avec Brock, star d'une sitcom ringarde. Dean, le meilleur amie de Zack, lui propose un pari afin de lui remonter le moral. Selon lui, n'importe quelle fille un peu arrangée pourra remplacer Taylor haut la main comme reine du bal du lycée. Ils jettent leur dévolu sur Laney Boggs, étudiante en art un peu étrange et plutôt mal fagotée. À sa grande surprise, Zack découvre qu'il s'agit d'une jeune fille intéressante et tombe peu à peu sous son charme.

She’s All That ne tombe pas trop dans le piège où le perso principal masculin, ici Zack interprété par Freddie Prinze Jr., tombe amoureux de la fille après qu’elle devienne jolie. On constate en effet que Zack apprécie Laney, interprétée par Rachael Leigh Cook, avant sa transformation, qui d’ailleurs, se produit en à peine une minute, ce qui montre largement que le relooking n’est en fait pas vraiment le sujet principal du film alors que c’est le sujet du pari. Je trouve néanmoins que la relation entre Zack et Laney manque de profondeur et aurait mérité d’être plus creusé. Tout se passe relativement trop vite et leur relation n'a pas vraiment le temps de mûrir et donne l'impression que tout se fait en un claquement de doigts.

She's All That 1999


Au niveau des personnages secondaires, on a le frère de Laney, Simon, interprété par Kieran Culkin qui se lie rapidement d’amitié avec Zack. Simon est un peu le souffre-douleur à cause de son “handicap” qui n’est jamais vraiment expliqué dans le film - bonjour le plot hole - le seul indice étant les prothèses auditives qu’il porte. Il y a également Paul Walker qui interprète le meilleur ami de Zack et Elden Henson dans le rôle du meilleur ami de Laney. Anna Paquin a également un petit rôle dans ce film où elle interprète Mackenzie, la petite sœur de Zack. Je pourrais vous parler des heures de la distribution de ce film tellement elle cris 90s movies avec un tas d’acteurs qu’on a pu voir dans pas mal de films de cette époque: Usher et Clea DuVall qu’on a pu voir dans The Faculty, un caméo de Sarah Michelle Gellar qui jouait dans Buffy à l’époque et qui en 1997 avait jouait dans I Know What You Did Last Summer, ainsi que Matthew Lillard vu dans Scream et Scream 2. Bref, je pense que ce film à marché car ils reposait sur des têtes d’affiches des teen-movies de l’époque. 

Cela faisait quelques années que je n’avais pas revu ce film et j’avoue que ce visionnage m’a fait me rendre compte que She’s All That n’était pas si bien que ça. L’intrigue ainsi que le dénouement est prévisible et tout se passe beaucoup trop vite pour qu’on est vraiment le temps de s’attacher aux personnages. Le seul personnage que j’ai réellement apprécié, c’est Simon, le petit frère de Laney.

Apparemment, un remake était en préparation mais vu que c’était la boite de production de Harvey Weinstein qui devait s’en occuper, je ne sais pas ce qu’il adviendra de ce projet. Pour moi, ce film n’a pas besoin de remake et je pourrais citer un roman qui fut adapté en film qui s'était inspiré de She’s All That: The DUFF avec Mae Whitman et Robbie Amell où il est également sujet d’une fille qualifiée de “moche” et qui demande à son voisin populaire de la rendre plus jolie. Beaucoup moins stéréotypé que She’s All That et forcément plus dans l’air du temps, The DUFF en est un digne successeur. 

Je comprends le statut culte du film mais l'histoire très simpliste ne vole pas bien haut. Je pense que ce film n'a pas survécu aux années qui ont passé et qu'au final, le regarder de nouveau maintenant m'a un peu gâché le souvenir que j'en avais. Après, ça reste tout de même un bon divertissement mais il y a des teen movies des années 90 qui sont beaucoup mieux et qui ont surtout beaucoup mieux vieilli. 


2 commentaires

  1. Elle est trop bien a longtemps été mon film culte! Je me rappelle l'avoir même vu au cinéma et plus tard j'avais acheté la VHS héhé ce film a définitivement cultivé mon amour pour Freddie Prinze Jr. Je comprends ton point de vue, l'histoire est très banale et cliché mais pour l'époque c'était un peu comme le remake de Pretty Woman et ce film a lancé les prémices pour de nombreux autres films d'ado dans le genre. Je ne l'ai pas revu récemment mais je pense que c'est surtout le genre de film qui a un côté feel good/nostalgique. Idéal pour la période des fêtes de fin d'année en somme haha belle critique ma belle, un peu trop en profondeur à mon goût mais c'est parce que tu t'attaques à un film qui me tient à coeur haha des bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais bien aimé quand je l'avais vu pour la première fois, j'étais assez jeune mais depuis, j'ai regardé de nombreux teen movies qui sont, à mes yeux, bien meilleurs mais je comprends ton point de vue pour le coté feel-good/nostalgique ;) Contente que tu aies tout de même apprécié ma critique :)

      Bises ma belle <3

      Supprimer

© Le Rewind Club. Design by Fearne and edited by Jules.