Time Freak, ou comment sauver sa relation en voyageant dans le passé.

27 nov. 2018

Time Freak Asa Butterfield Sophie Turner

Voyager dans le temps est un thème souvent exploite dans la pop culture et rime souvent avec film de science-fiction mais avec Time Freak, on se situe plus dans la comédie romantique (ou plutôt film romantique tant le film manque vraiment d'une touche comique). Je me souviens il y a quelques mois être tomber sur la bande annonce de ce film et je me suis dit que ça allait être médiocre et quand je l'ai trouvé par hasard disponible sur un site de streaming, je me suis dit que ça serait l’occasion de voir si cette première impression était la bonne...

Time Freak est un long-métrage d'Andrew Bowler qui est basé sur son propre court-métrage intitulé également Time Freak (réalisé en 2011). Je n'ai vu que le trailer de ce court-métrage et j'ai l'impression que le court-métrage est meilleur que le film mais ça, je ne peux pas vraiment vous le confirmer (d'ailleurs, le court-métrage avait été nominé aux Oscar pour le meilleur court métrage de fiction en 2012). Time Freak raconte l'histoire de Stillman, étudiant en physique – Asa Butterfield – qui vient de se faire larguer par sa copine Debbie – Sophie Turner – et décide donc de créer une machine a voyager dans le temps pour empêcher leur relation de dérailler. Il sera accompagné par son meilleur ami Evan – Skyler Gisondo – dans cette aventure.


Des acteurs pas à la hauteur des personnages ?
Premier hic avec ce long-métrage commence avec le casting, notamment Asa Butterfield. Butterfield est loin d'être un mauvais acteur mais ici, je trouve que le rôle ne lui correspond pas et malheureusement, ceci est dû à son apparence. Stillman est étudiant et durant le film, on le verra même dans la vingtaine et Asa a beau avoir 20 ans, il a toujours la bouille d'un gamin de 16 ans et j'avais dû mal à croire que son personnage était un adulte et au final, il reste peu crédible dans ce rôle. Il en est de même pour Skyler Gisondo (plus récemment vu dans Santa Clarita Diet) qui a lui aussi une apparence juvénile malgré 22 ans, cependant son personnage se révèle être davantage attachant que celui de Butterfield et Evan est le personnage qui apporte la touche (plus que minime) d'humour. Seule Sophie Turner reste plus ou moins convaincante dans son personnage même si sa performance peine parfois à convaincre. 

Le voyage dans le temps dans Time Freak: mal exécuté ?
Si vous me connaissez un tant soi peu, vous savez que le thème du voyage dans le temps me fascine (je suis même en train d'écrire un mini essai dessus) et dans Time Freak, j'ai l'impression que le thème n'est pas assez abouti et que tout a été facilité pour ne pas s’embêter avec les conséquences et les paradoxes. Dans le film, la machine à voyager dans temps inventé par Stillman permet à la conscience de revenir dans le corps d'origine mais dans le passé, donc seule leur conscience voyage dans le passé tandis que leur corps reste statique dans le présent. Ce procédé évite ainsi les difficultés et empêche donc Stillman et Evan de croiser leur soi passé. Il y a une autre facilité dans le film avec Stillman qui réussi a sauver sa relation avec Debbie: il revient donc dans le présent et découvre que sa machine à voyager dans le temps n'existe plus vu qu'il n'a eu aucune raison de voyager dans le passé pour sauver sa relation puisque Debbie n'a jamais rompu avec lui. Nous avons donc un paradoxe du grand-père: dans cette nouvelle temporalité, Stillman est toujours en couple avec Debbie et sa machine n’existe plus, pourtant, c'est bien grâce à cette machine qu'il a pu sauver son couple et si cette machine n'a jamais existé, il ne peut donc logiquement pas être de nouveau en couple avec Debbie. Le voyage dans le temps est un procédé parfois ardu à comprendre et à gérer et c'est pour cela qu'il faut faire attention quand on se lance dans la réalisation d'un film avec le procédé du voyage dans le temps.

Au niveau de l'histoire en elle-même, c'est loin d'être divertissant. Les personnages ne sont pas attachants (mis à part Evan), il n'y aucune alchimie entre Asa Butterfiled et Sophie Turner et en tout honnêteté, Time Freak est plutôt barbant. Ça manque d'humour et de profondeur et même de légèreté et la seule raison pour laquelle je l'ai regardé en entier, c'était justement pour voir si ça allait coincer au niveau des techniques du voyage dans le temps. Un élément reste tout de même assez intéressant dans ce film et c'est le fait qu'au bout d'un moment, Stillman devient dépendant de son invention (oui, car entre temps, il a reconstruit une machine à voyager dans le temps, on se demande où il trouve les fonds pour la construire) et commence à l'utiliser pour la moindre petite chose et de ce fait, sa vie est parfaite mais son couple n'est pas forcement heureux pour autant et j'aurais bien voulu que cet élément de l'histoire soit davantage exploiter. 


Alors, on regarde ou pas ?
Si vous voulez une comédie romantique avec de l'humour, de l'amour, des personnages drôles et attachants et du voyage dans le temps, regarder plutôt About Time de Richard Curtis. Time Freak ne vaut pas 1h45 de votre vie, surtout avec la fin précipitée que le long-métrage offre... Après, je reconnais avoir été exigeante avec ce film car, selon moi, quand on fait un film avec le procédé du voyage dans le temps, il faut que ça soit maîtrisé de A à Z. Bien que le procédé dans About Time soit plutôt simple et pas vraiment recherché, le tout tient la route et le fait que l’histoire d'amour soit belle fait que l'on reste captivé par le film. En soit, Time Freak aurait pu être sauver si l’histoire d'amour en valait la peine et ici, ce n'est pas le cas.



2 commentaires

  1. Je ne vais pas te mentir, j'ai pas mal rigolé avec ton article. Tu as vu la bande annonce, tu t'es dit "mmm ce film va être nul" et puis quand il était dispo tu l'as vu pour confirmer ton appréhension. Hahah je ris car personnellement je ne lui aurai même pas donner une chance si la brande annonce ne m'avait pas convaincu. Je viens de la regarder et je me dis okay ça peut être mignon - tellement cliché mais pour la période des fêtes pourquoi pas. J'ai l'impression que notre taux de tolérance dans les films est vraiment haut pendant la période des fêtes haha. Mais en voyant la bande annonce, je me dis que seul le personnage Skyler Gisondo va donner quelque chose au film et ton article le confirme. Je vois également ce que tu veux dire avec Asa Butterfield. Il a vraiment une tête de bébé ce qui ne le rend pas super convaincant dans un rôle d'adulte. Puis j'ai l'impression qu'on se doute trop de la suite des événements. Je pense que le réalisateur aurait dû se tenir à son court-métrage car il a probablement perdu pas mal d'argent avec la version longue ^^
    Quoi qu'il en soit, j'adore toujours autant ton avis bien tranché, tu ne mâches pas tes mots et j'adore ♥ des bisous ma belle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, j'ai l'impression que c'est souvent le cas quand je rédige la critique d'un film que je n'ai pas aimé :p J'adore les films/séries qui exploitent le voyage dans le temps donc je voulais quand même voir ce que ça pouvait donner de ce côté-là. En soit, le film n'est pas catastrophique, ça reste un film romantique pour ados mais en il y a aussi beaucoup mieux ailleurs donc bon... Il ne change pas et je demande bien quel tête il aura dans 10 ans x) C'est clair, il aurait du s'en tenir à son court-métrage qui a l'air beaucoup plus tourné vers la comédie.

      Haha, contente que ça te plaise ma belle, bises <3

      Supprimer

© Le Rewind Club – La (pop) culture d'hier et d'aujourd'hui. Design by Fearne and edited by Jules.