Depuis son rôle d'Anakin Skywalker dans la prélogie Star Wars, on ne va pas se mentir, Hayden Christensen s'en ai pris plein la gueule et a maintes fois été perçu comme un mauvais acteur. Depuis Star Wars, Hayden enchaîne un peu les bides – même si j'aime bien le film Jumper, le film fut un énorme échec au box-office - et je ne parlerai même pas de ce film bidon dans lesquels il joue avec Nicolas Cage. Parlons un peu d'Hayden. 


Né au Canada en 1981, il commence sa carrière d'acteur à la fin des années 90 en apparaissant dans deux épisodes de Chair de Poule (ceux avec la marionnette terrifiante) et ensuite avec des apparitions dans les films All I Wanna Do (lire ma critique du film) ainsi que dans Virgin Suicides. Son premier grand rôle, c'était en 2001 avec Life as a House où il est acclamé par la critique et fut nominé pour 5 récompenses l'année suivante (il en remportera une sur les cinq). Vient ensuite le phénomène Star Wars et c'est là que ça se corse car globalement, Hayden s'en ai pris plein la gueule et fut considéré comme un mauvais acteur. Après l'échec au box-office de plusieurs de ses films, Hayden se fait de plus en plus rare sur les plateaux de tournage, n'apparaissant que dans des séries B. Je trouve ça dommage car, pour ma part je l'ai trouvé très bon dans Star Wars III (un peu moins dans Star Wars II en effet) et il a démontré qu'il était un bon acteur dans plusieurs longs-métrages tels que Life as a House et Shattered Glass et c'est de ces deux films dont je vais vous parler aujourd’hui. 



LIFE AS A HOUSE



La Maison sur l'océan (ou Life as a House en VO) est un film américain réalisé par Irwin Winkler en 2001. La Maison sur l'océan commence avec George Monroe (Kevin Kline), un architecte qui vient de se faire virer et qui en sortant de son lieu de travail, s'évanoui. A l’hôpital, on lui apprend qu'il a un cancer en stade terminale et qu'aucun traitement ne peut le sauver. Son dernier souhait est de construire une maison près de l'océan, avec son fils Sam (Hayden Christensen), avec qui il a une relation tendue.


Hayden Christensen interprète le personnage de Sam, un adolescent qui a un certain mal-être, qui a des tendances suicidaires, se drogue et qui se prostitue pour pouvoir payer son herbe. Son mal-être va peu à peu s’atténuer alors qu'il tisse des liens avec son père mais aussi avec la fille de la voisine, Alicia, interprétée par Jena Malone. Je dirais que le seul cliché que je pourrais citer est le fait que plus Sam évolue et va mieux, plus son apparence physique change: il enlève ses piercings, arrête de porter du maquillage et ses tenues vestimentaires se normalisent et ça peut donc signifier que le look gothique de Sam au départ était juste un symbole de son mal-être. Je trouve Sam très attachant et par certains moments, je me suis même identifiée à lui. Je pense que Life as a House et le personnage de Sam marque un des meilleurs rôle d'Hayden.

Bon, c'est un article sur Hayden Christensen, mais je tiens à souligner que Kevin Kline est aussi incroyable dans ce film, le personnage de George est très attachant et alors qu'il se sait condamner, son seul souhait est de construire sa maison, le symbole du foyer, pour ainsi se rapprocher de sa famille, c'est à dire son fils et son ex-femme Robin (interprétée par Kristin Scott Thomas). Je vous conseille vraiment Life as a House car ça raconte une histoire profonde et touchante, la BO est sublime et le film est porté par des acteurs talenteux


SHATTERED GLASS


Shattered Glass est un film américain réalisé par Billy Ray en 2003. Ce film est un biopic et retrace l'histoire de Stephen Glass, un journaliste-reporter, qui lors des faits, avait 25 ans et qui travailla pour le magazine The New Republic de 1995 à 1998. En mai 1998, il fut découvert que sur les 41 articles qu'il avait écrit, 27 étaient basés sur de fausses sources, de fausses notes et de faux contacts. 




Shattered Glass (ou le Mystificateur en VF) n'est pas vraiment le genre de film vers lequel je me dirige habituellement et au départ, je l'ai seulement regardé car Hayden Christensen y interprète le rôle principal mais il vaut le détour, car en plus d'Hayden Christensen, il y a une brochettes d'acteurs de qualité tels que Peter Sarsgaard, Chloë Sevigny, Steve Zahn, Hank Azaria et Melanie Lynskey.

Avec le rôle de Stephen Glass, Hayden Christensen interprète une personne aimé de tous, toujours gentil et présent pour les autres. Les gens ont confiance en lui et c'est donc difficile de croire par la suite que son personnage est un affabulateur qui a inventé de toutes pieces plus de la moitié des articles qu'il a rédigé. Je ne dirais pas qu'Hayden brille dans ce film car Peter Sarsgaard lui vole un peu la vedette mais il joue à la perfection et de manière convaincante son personnage et comme dans le film, on a du mal à croire que ce gentil gars a réussi a manipulé la rédaction du New Republic en inventant des histoires. Avec le personnage de Steven, Hayden Christensen nous offre donc un personnage manipulateur mais avec un coté assez vulnérable et j'ai vraiment apprécié sa performance dans ce film. Le rythme du film est un peu lent mais le sujet reste intéressant et d'un coté, ça peut questionner le manque de fiabilité dans le journalisme.



Avez-vous ces deux films ? Quel film avec Hayden Christensen avez-vous le plus apprécié ?


Life as a House et Shattered Glass: deux très bons films avec Hayden Christensen.

28 août 2018



Depuis son rôle d'Anakin Skywalker dans la prélogie Star Wars, on ne va pas se mentir, Hayden Christensen s'en ai pris plein la gueule et a maintes fois été perçu comme un mauvais acteur. Depuis Star Wars, Hayden enchaîne un peu les bides – même si j'aime bien le film Jumper, le film fut un énorme échec au box-office - et je ne parlerai même pas de ce film bidon dans lesquels il joue avec Nicolas Cage. Parlons un peu d'Hayden. 


Né au Canada en 1981, il commence sa carrière d'acteur à la fin des années 90 en apparaissant dans deux épisodes de Chair de Poule (ceux avec la marionnette terrifiante) et ensuite avec des apparitions dans les films All I Wanna Do (lire ma critique du film) ainsi que dans Virgin Suicides. Son premier grand rôle, c'était en 2001 avec Life as a House où il est acclamé par la critique et fut nominé pour 5 récompenses l'année suivante (il en remportera une sur les cinq). Vient ensuite le phénomène Star Wars et c'est là que ça se corse car globalement, Hayden s'en ai pris plein la gueule et fut considéré comme un mauvais acteur. Après l'échec au box-office de plusieurs de ses films, Hayden se fait de plus en plus rare sur les plateaux de tournage, n'apparaissant que dans des séries B. Je trouve ça dommage car, pour ma part je l'ai trouvé très bon dans Star Wars III (un peu moins dans Star Wars II en effet) et il a démontré qu'il était un bon acteur dans plusieurs longs-métrages tels que Life as a House et Shattered Glass et c'est de ces deux films dont je vais vous parler aujourd’hui. 



LIFE AS A HOUSE



La Maison sur l'océan (ou Life as a House en VO) est un film américain réalisé par Irwin Winkler en 2001. La Maison sur l'océan commence avec George Monroe (Kevin Kline), un architecte qui vient de se faire virer et qui en sortant de son lieu de travail, s'évanoui. A l’hôpital, on lui apprend qu'il a un cancer en stade terminale et qu'aucun traitement ne peut le sauver. Son dernier souhait est de construire une maison près de l'océan, avec son fils Sam (Hayden Christensen), avec qui il a une relation tendue.


Hayden Christensen interprète le personnage de Sam, un adolescent qui a un certain mal-être, qui a des tendances suicidaires, se drogue et qui se prostitue pour pouvoir payer son herbe. Son mal-être va peu à peu s’atténuer alors qu'il tisse des liens avec son père mais aussi avec la fille de la voisine, Alicia, interprétée par Jena Malone. Je dirais que le seul cliché que je pourrais citer est le fait que plus Sam évolue et va mieux, plus son apparence physique change: il enlève ses piercings, arrête de porter du maquillage et ses tenues vestimentaires se normalisent et ça peut donc signifier que le look gothique de Sam au départ était juste un symbole de son mal-être. Je trouve Sam très attachant et par certains moments, je me suis même identifiée à lui. Je pense que Life as a House et le personnage de Sam marque un des meilleurs rôle d'Hayden.

Bon, c'est un article sur Hayden Christensen, mais je tiens à souligner que Kevin Kline est aussi incroyable dans ce film, le personnage de George est très attachant et alors qu'il se sait condamner, son seul souhait est de construire sa maison, le symbole du foyer, pour ainsi se rapprocher de sa famille, c'est à dire son fils et son ex-femme Robin (interprétée par Kristin Scott Thomas). Je vous conseille vraiment Life as a House car ça raconte une histoire profonde et touchante, la BO est sublime et le film est porté par des acteurs talenteux


SHATTERED GLASS


Shattered Glass est un film américain réalisé par Billy Ray en 2003. Ce film est un biopic et retrace l'histoire de Stephen Glass, un journaliste-reporter, qui lors des faits, avait 25 ans et qui travailla pour le magazine The New Republic de 1995 à 1998. En mai 1998, il fut découvert que sur les 41 articles qu'il avait écrit, 27 étaient basés sur de fausses sources, de fausses notes et de faux contacts. 




Shattered Glass (ou le Mystificateur en VF) n'est pas vraiment le genre de film vers lequel je me dirige habituellement et au départ, je l'ai seulement regardé car Hayden Christensen y interprète le rôle principal mais il vaut le détour, car en plus d'Hayden Christensen, il y a une brochettes d'acteurs de qualité tels que Peter Sarsgaard, Chloë Sevigny, Steve Zahn, Hank Azaria et Melanie Lynskey.

Avec le rôle de Stephen Glass, Hayden Christensen interprète une personne aimé de tous, toujours gentil et présent pour les autres. Les gens ont confiance en lui et c'est donc difficile de croire par la suite que son personnage est un affabulateur qui a inventé de toutes pieces plus de la moitié des articles qu'il a rédigé. Je ne dirais pas qu'Hayden brille dans ce film car Peter Sarsgaard lui vole un peu la vedette mais il joue à la perfection et de manière convaincante son personnage et comme dans le film, on a du mal à croire que ce gentil gars a réussi a manipulé la rédaction du New Republic en inventant des histoires. Avec le personnage de Steven, Hayden Christensen nous offre donc un personnage manipulateur mais avec un coté assez vulnérable et j'ai vraiment apprécié sa performance dans ce film. Le rythme du film est un peu lent mais le sujet reste intéressant et d'un coté, ça peut questionner le manque de fiabilité dans le journalisme.



Avez-vous ces deux films ? Quel film avec Hayden Christensen avez-vous le plus apprécié ?


Ça faisait bien longtemps que je n'avais pas poster de playlists par-ci ! J'ai tendance à les posters sur mes Insta Stories mais il est fort probable que certains de mes lecteurs et lectrices lisent mon blog mais ne me suivent pas forcement sur Instagram. Dans ma playlist du moment, il y a beaucoup de synthwave, vu que c'est le genre de musique que j'écoute le plus au quotidien et notamment le groupe The Midnight que j'aime beaucoup (d'ailleurs, ils joueront à La Maroquinerie à Paris le 1 mars 2019). J'espère que cette petite playlist vous plaira !







♫ August 2018 Playlist ♫

21 août 2018

Ça faisait bien longtemps que je n'avais pas poster de playlists par-ci ! J'ai tendance à les posters sur mes Insta Stories mais il est fort probable que certains de mes lecteurs et lectrices lisent mon blog mais ne me suivent pas forcement sur Instagram. Dans ma playlist du moment, il y a beaucoup de synthwave, vu que c'est le genre de musique que j'écoute le plus au quotidien et notamment le groupe The Midnight que j'aime beaucoup (d'ailleurs, ils joueront à La Maroquinerie à Paris le 1 mars 2019). J'espère que cette petite playlist vous plaira !







Séries TV & Nostalgie • FAMILY EDITION.


On se retrouve avec le cinquième article Séries TV & Nostalgie. Aujourd’hui, j'ai décidé de vous proposer une mini sélection sur des séries familiales qui ont bercé mon enfance et mon adolescence: Family Mix, Malcolm et Sept à la Maison.



FAMILY MIX (2006-2008)
FAMILY MIX (2006-2008)
Je pense que cette série est plutôt méconnue du public français et pourtant, elle vaut le coup d'oeil. Family Mix ou Türkisch für Anfänger est une série allemande où on suit une famille recomposée germano-turque, les Schneider-Öztürk, dont le quotidien est raconté par Lena, le personnage principal de la série. J'étais fan de cette série à l'époque: c'était drôle et décomplexé et au final, je passais vraiment un bon moment devant. La série jouait sur les clichés avec beaucoup d'humour et la cohabitation entre la famille allemande et la famille turque engendraient des situations plutôt cocasses par moments. Certains personnages sont de pures caricatures mais ça fonctionne avec le ton de la série. La série étant disponible sur YouTube, je me suis regardé les trois saisons en quelques jours et je me suis vraiment bien marré. La série ne se prend pas vraiment au sérieux et on nous sert vraiment du pur divertissement. La série a été rebooté en film mais avec les mêmes acteurs, je ne l'ai pas vu car il n'est malheureusement pas sortie en France et je doute que je puisse le trouver avec des sous-titres...


MALCOLM (1999-2006)
MALCOLM (1999-2006)
Comment ne pas inclure Malcolm dans cet article ? Malcolm est une série cultissime qui a connu un succés énorme en France (plus que dans son pays d'origines). Cette série suit cette famille au nom de famille inconnu (apparemment, quelques indices dans la série indiqueraient que leur nom de famille serait Wilkerson) et complètement déjanté entre la mère autoritaire, le père loufoque et les quatre rejetons (ensuite cinq) avec Francis, ado perturbateur qui se voit envoyé dans une école militaire, Reese qui est un peu idiot et qui aime tyranniser ses jeunes frères, Malcolm le surdoué et Dewey, le petit dernier. Ce que j'adore dans cette famille, c'est que tous les personnages sont vraiment imparfaits même le personnage central de la série. Malcolm a beau être le perso principal de la série, il se croit supérieur aux autres et c'est un trait plutôt apathique, pourtant, ça n’empêche pas d'apprécié la série et les personnages. Chaque personnage apporte son propre humour, palme d'or au personnage de Hal, personnage complètement loufoque et qui provoque les fous rires chez le téléspectateur. Je trouve que la série a un coté intemporel, ce qui je pense explique ses multiples rediffusions sur M6 et W9 et concrètement, on s'en lasse pas (ou peut-être un peu quand même, attention à l'indigestion haha).


SEPT A LA MAISON (1996-2007)
SEPT A LA MAISON (1996-2007)
Contrairement à Malcolm, Sept à la Maison est une série que j'aurais beaucoup de mal à regarder aujourd'hui. Cette série est tout simplement bourrée de bons sentiments et au bout d'un moment, ça ne passe plus. Je ne m'en rendais pas forcement compte à l'époque car j'étais très jeune mais cette série se révèle être très moralisatrice et souhaite montrer que la religion est la solution à tous vos problèmes. Cette série a tout simplement mal vieilli et a vraiment du mal à coller avec la société actuelle. Son schéma familiale où chaque enfant de la famille finit pas se marier et avoir des enfants, c'est vraiment trop porté sur le traditionnel et le vieux jeu. Cependant, je dois avouer que j'appréciais beaucoup cette série à l'époque, je trouvais les personnages, notamment ceux des enfants, très attachants. Les dernières saisons ont tendance à être mieux que les premières car les enfants sont plus vieux et j'appréciais notamment les épisodes qui se focalisaient sur l’adolescence de Rosie. Après, je ne dis pas que Sept à la maison est une mauvaise série, elle abordait tout de même des thèmes importants mais voilà, selon moi, elle est loin d'être intemporelle et ça se ressent si on regarde la série maintenant.


Et vous, quelle était votre série familiale préférée?



Séries TV & Nostalgie • FAMILY EDITION.

7 août 2018

Séries TV & Nostalgie • FAMILY EDITION.


On se retrouve avec le cinquième article Séries TV & Nostalgie. Aujourd’hui, j'ai décidé de vous proposer une mini sélection sur des séries familiales qui ont bercé mon enfance et mon adolescence: Family Mix, Malcolm et Sept à la Maison.



FAMILY MIX (2006-2008)
FAMILY MIX (2006-2008)
Je pense que cette série est plutôt méconnue du public français et pourtant, elle vaut le coup d'oeil. Family Mix ou Türkisch für Anfänger est une série allemande où on suit une famille recomposée germano-turque, les Schneider-Öztürk, dont le quotidien est raconté par Lena, le personnage principal de la série. J'étais fan de cette série à l'époque: c'était drôle et décomplexé et au final, je passais vraiment un bon moment devant. La série jouait sur les clichés avec beaucoup d'humour et la cohabitation entre la famille allemande et la famille turque engendraient des situations plutôt cocasses par moments. Certains personnages sont de pures caricatures mais ça fonctionne avec le ton de la série. La série étant disponible sur YouTube, je me suis regardé les trois saisons en quelques jours et je me suis vraiment bien marré. La série ne se prend pas vraiment au sérieux et on nous sert vraiment du pur divertissement. La série a été rebooté en film mais avec les mêmes acteurs, je ne l'ai pas vu car il n'est malheureusement pas sortie en France et je doute que je puisse le trouver avec des sous-titres...


MALCOLM (1999-2006)
MALCOLM (1999-2006)
Comment ne pas inclure Malcolm dans cet article ? Malcolm est une série cultissime qui a connu un succés énorme en France (plus que dans son pays d'origines). Cette série suit cette famille au nom de famille inconnu (apparemment, quelques indices dans la série indiqueraient que leur nom de famille serait Wilkerson) et complètement déjanté entre la mère autoritaire, le père loufoque et les quatre rejetons (ensuite cinq) avec Francis, ado perturbateur qui se voit envoyé dans une école militaire, Reese qui est un peu idiot et qui aime tyranniser ses jeunes frères, Malcolm le surdoué et Dewey, le petit dernier. Ce que j'adore dans cette famille, c'est que tous les personnages sont vraiment imparfaits même le personnage central de la série. Malcolm a beau être le perso principal de la série, il se croit supérieur aux autres et c'est un trait plutôt apathique, pourtant, ça n’empêche pas d'apprécié la série et les personnages. Chaque personnage apporte son propre humour, palme d'or au personnage de Hal, personnage complètement loufoque et qui provoque les fous rires chez le téléspectateur. Je trouve que la série a un coté intemporel, ce qui je pense explique ses multiples rediffusions sur M6 et W9 et concrètement, on s'en lasse pas (ou peut-être un peu quand même, attention à l'indigestion haha).


SEPT A LA MAISON (1996-2007)
SEPT A LA MAISON (1996-2007)
Contrairement à Malcolm, Sept à la Maison est une série que j'aurais beaucoup de mal à regarder aujourd'hui. Cette série est tout simplement bourrée de bons sentiments et au bout d'un moment, ça ne passe plus. Je ne m'en rendais pas forcement compte à l'époque car j'étais très jeune mais cette série se révèle être très moralisatrice et souhaite montrer que la religion est la solution à tous vos problèmes. Cette série a tout simplement mal vieilli et a vraiment du mal à coller avec la société actuelle. Son schéma familiale où chaque enfant de la famille finit pas se marier et avoir des enfants, c'est vraiment trop porté sur le traditionnel et le vieux jeu. Cependant, je dois avouer que j'appréciais beaucoup cette série à l'époque, je trouvais les personnages, notamment ceux des enfants, très attachants. Les dernières saisons ont tendance à être mieux que les premières car les enfants sont plus vieux et j'appréciais notamment les épisodes qui se focalisaient sur l’adolescence de Rosie. Après, je ne dis pas que Sept à la maison est une mauvaise série, elle abordait tout de même des thèmes importants mais voilà, selon moi, elle est loin d'être intemporelle et ça se ressent si on regarde la série maintenant.


Et vous, quelle était votre série familiale préférée?



© Le Rewind Club – La (pop) culture d'hier et d'aujourd'hui. Design by Fearne and edited by Jules.